Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
 

Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
  • < Accueil
  • Collections
  • Acquisitions >
 
 
PARTAGER  

Une terre cuite néoclassique

Dernière mise à jour : 14/09/2021
J.-B. Stouf, "La Fidèle Amitié" ; © Sotheby's
J.-B. Stouf, "La Fidèle Amitié"
Additional information
© Sotheby's

Formé par Guillaume II Coustou, deuxième prix de sculpture à l’école de l’Académie royale en 1769, devenu membre de cette même Académie en 1785, Jean-Baptiste Stouf (1742-1826) compte parmi les sculpteurs français les plus originaux entre la fin du XVIII e et le début du XIX e siècle. Il est notamment l’auteur de nombreuses terres cuites à la fois élégantes et inventives, telle La Fidèle Amitié. Le musée a acquis cette statuette à l’occasion d’une vente organisée par Sotheby’s à Paris le 15 juin.

Il s’agit probablement d’une esquisse préparant la grande terre cuite exposée par Stouf au Salon de 1795 [...]  >> en savoir plus

 

Une scène antique d'Henri Zo

Dernière mise à jour : 14/09/2021
H. Zo, "La Mort de Cléopâtre" ; © DR
H. Zo, "La Mort de Cléopâtre"
Additional information
© DR

 

La générosité des amis du musée a permis l’entrée dans les collections de La Mort de Cléopâtre d’Henri Zo (1873-1933). Formé à Bayonne par son père Achille Zo, puis à Paris par Léon Bonnat et Albert Maignan, Henri Zo est surtout connu aujourd’hui pour son Triptyque bayonnais qui orne le patio du musée, ainsi que de nombreuses scènes inspirées par la tauromachie, la culture hispanique et son Pays basque natal.

Probablement peinte vers 1895, La Mort de Cléopâtre compte parmi ses rares tableaux de jeunesse à sujet historique, dans une mise en scène théâtrale qui témoigne de l’influence de sa formation [...]  >> en savoir plus

 

Un important tableau de Salon d'Achille Zo

Dernière mise à jour : 14/09/2021
A. Zo, Gitanos du Monte-Sagrado, à Grenade ; © La Suite Subastas
A. Zo, Gitanos du Monte-Sagrado, à Grenade
Additional information
© La Suite Subastas

Formé dans sa ville natale de Bayonne et à Bordeaux, Achille Zo entre en 1847 dans l'atelier de Thomas Couture à Paris. Ses voyages en Andalousie entre 1855 et 1860 lui inspirent toute une série de sujets hispaniques très appréciés au Salon à Paris. C'est ainsi qu'en 1861 il expose  Famille de bohémiens en voyage (Andalousie), de longue date dans les collections du musée Bonnat-Helleu, et  Gitanos du Monte-Sagrado, à Grenade (Espagne). Cette dernière toile vaut à Zo les éloges du célèbre écrivain Théophile Gautier et une mention honorable au Salon de 1861.

C'est à une vente aux enchères organisée [...]  >> en savoir plus

 

Une scène religieuse de Georges Bergès

Dernière mise à jour : 09/06/2021
G. Bergès, Le Jardin de la Vierge ; © Côte basque enchères
G. Bergès, Le Jardin de la Vierge
Additional information
© Côte basque enchères

Né à Bayonne, Georges Bergès reçoit d’abord l’enseignement d’Achille Zo à l’école municipale de dessin et de peinture. Après avoir suivi son maître à Bordeaux, il gagne l’atelier de Léon Bonnat à Paris, puis rejoint en 1896 l’École des Beaux-Arts pour suivre les leçons d’Albert Maignan. Parallèlement à cette activité artistique, il sera conservateur du musée des beaux-arts de Bayonne de 1920 à sa mort.

Bergès présente  Le Jardin de la Vierge au Salon de la Société des Amis des Arts de Pau de 1896. L’œuvre est réapparue en vente le 24 avril chez Côte basque enchères à Saint-Jean-Luz, où le musée [...]  >> en savoir plus

 

L’esquisse peinte d’un may de Notre-Dame

Dernière mise à jour : 09/06/2021
Bon Boullogne,Le Christ guérissant le paralytique à la piscine de Béthesda ; © Sotheby's
Bon Boullogne,Le Christ guérissant le paralytique à la piscine de Béthesda
Additional information
© Sotheby's

Entre 1630 et 1707, la corporation des orfèvres offre chaque année un tableau à la cathédrale Notre-Dame de Paris en signe de dévotion à la Vierge les premiers jours de mai, d’où le nom de may donné à ces œuvres. Le sujet retenu par les orfèvres pour le may de 1678, confié au peintre parisien Bon Boullogne, est un miracle du Christ décrit dans l’évangile selon saint Jean : présent à la piscine de Béthesda à Jérusalem, où l’intervention d’un ange rend l’eau miraculeuse, Jésus rend la faculté de se mouvoir à un homme malade depuis 38 ans.

Le tableau acquis par Bayonne, caractérisé par une [...]  >> en savoir plus

 

Une esquisse peinte par Achille Zo

Dernière mise à jour : 15/03/2021
A. Zo, "Deux gitanes"
A. Zo, "Deux gitanes"

Après une première formation dans sa ville natale de Bayonne, Achille Zo (1826-1901) part en 1842 sur le chantier de décoration du théâtre de Bordeaux, avant d’entrer en 1847 dans l’atelier de Thomas Couture à Paris. Zo réalise plusieurs voyages en Espagne entre 1855 et 1860, poussant jusqu’en Andalousie. Ces pérégrinations lui inspirent une série de sujets hispaniques très appréciés au Salon à Paris. En 1861, il expose notamment Gitanos du Monte-Sagrado, à Grenade (Espagne), aujourd’hui en collection privée.

Acquis à la vente Artcurial du 11 février à Paris, Deux Gitanes (étude) prépare une [...]  >> en savoir plus

 

Un portrait de Valentine Etcheverry par son époux

Dernière mise à jour : 15/03/2021
D. Etcheverry, "Jeune femme au bouquet" ; © Tous droits réservés
D. Etcheverry, "Jeune femme au bouquet"
Additional information
© Tous droits réservés

Formé par Achille Zo à l’école municipale de dessin de Bayonne, sa ville natale, Denis Etcheverry (1867-1952) complète son apprentissage à Paris dans les ateliers de Léon Bonnat et d’Albert Maignan. Le jeune artiste s’oriente à l’orée du XXe siècle vers une production de scènes de genre, de paysages et surtout de portraits, son genre de prédilection. Son œuvre prolifique sera grandement apprécié par l’élite culturelle et sociale du Pays basque, où Etcheverry fera une grande partie de sa carrière.

Au Salon des artistes français de 1926, Denis Etcheverry expose Jeune femme au bouquet, un portrait [...]  >> en savoir plus

 

L'Andalousie d'Achille Zo

Dernière mise à jour : 16/02/2021
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
 
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés

La générosité de la Société des Amis du musée Bonnat-Helleu a permis l’acquisition d’un nouveau dessin d’Achille Zo (1826-1901). Cet artiste bayonnais dirige l’école municipale de dessin et de peinture de 1872 à 1889. Gitane à Grenade compte parmi ces compositions pittoresques réalisées par Zo lors de ses voyages en Andalousie au cours des années 1850. L’œuvre se signale par son naturalisme du détail et sa lumière solaire intense, avec une discrète présence humaine. Le site doit sans doute être situé du côté du Monte Sagrado à Grenade et ses gitans, qui forment le sujet d’un tableau envoyé par [...]  >> en savoir plus

 

Un dessin romain d'Achille Gratien Gallier

Dernière mise à jour : 21/01/2021
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
 
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés

Après avoir offert au musée son premier tableau d’Achille Gratien Gallier (1814-1871), la Société des amis du musée Bonnat-Helleu renouvèle sa générosité avec le don d’un dessin de cet artiste bayonnais, jusqu’alors absent des collections graphiques. Formé à Paris, Gallier mena une carrière de paysagiste, exposant ses œuvres au Salon de 1834 à 1838 puis de de 1861 à 1870. Entre 1838 et 1861 intervient sans doute son voyage en Italie où il réalise ce  Paysage romain, vision imaginaire inspirée par la campagne latine. La construction spatiale harmonieuse de l’œuvre, sa gamme chromatique de bruns [...]  >> en savoir plus

 

Une esquisse peinte de Charles Meynier

Dernière mise à jour : 21/01/2021
C. Meynier, "Étude pour Érato et l'Amour" ; © AuctionArt
C. Meynier, "Étude pour Érato et l'Amour"
Additional information
© AuctionArt

 

Le musée a pu acquérir par préemption une esquisse peinte de Charles Meynier (1768-1832) à la vente organisée par AuctionArt - Rémy Le Fur & Associés à l'hôtel Drouot à Paris le 27 mai dernier. Élève de François-André Vincent, Meynier obtient en 1789 le Grand Prix de l'Académie royale. Après son séjour italien de 1790-1793, le peintre se tourne vers une clientèle d’amateurs, et obtient d'importantes commandes publiques jusque sous la Restauration.

Entre 1797 et 1801, Meynier se consacre au cycle des neuf muses pour la galerie de l’hôtel particulier de François Boyer-Fonfrède à Toulouse. [...]  >> en savoir plus

 

Deux tableaux de Marie Garay

Dernière mise à jour : 05/11/2020
M. Garay, Portraits du frère et de la mère de l'artiste ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
M. Garay, Portraits du frère et de la mère de l'artiste
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés

 

Une famille a offert au musée deux tableaux de Marie Garay (1861-1953). Formée auprès d’Achille Zo à l’école municipale de dessin et de peinture à Bayonne, puis dans l’atelier de Léon Bonnat à Paris, Marie Garay peut être tenue pour la principale femme artiste de l’école de Bayonne. Présente au Salon des artistes français, elle expose également au Pays basque et en Béarn, et se consacre tout autant à l’enseignement artistique auprès des jeunes filles, à l’Institution Jeanne d’Arc créée par ses trois sœurs en 1895.

Ces deux portraits représentent probablement des membres de sa famille. Le jeune [...]  >> en savoir plus

 

Un grand dessin d'Henri Lehmann

Dernière mise à jour : 05/11/2020
H. Lehmann, "Les Âmes aux pieds du Christ" ; © Christie's
H. Lehmann, "Les Âmes aux pieds du Christ"
Additional information
© Christie's

 

Contribuant fidèlement aux enrichissements, la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu a fait don d'un dessin d'Henri Lehmann, acquis à la vente organisée par Christie's à Paris le 27 mai dernier. D’origine allemande, Henri Lehmann (1814-1882) compte parmi les meilleurs élèves de Jean-Auguste-Dominique Ingres, dont il suit l’enseignement à l’École des Beaux-Arts en 1831. Le 9 mai 1843, Lehmann se voit confier l’exécution du décor de la chapelle de l’Institut National des Jeunes Aveugles à Paris. L’entreprise accapara l'artiste jusqu’en décembre 1850. De nombreux critiques saluèrent cette œuvre [...]  >> en savoir plus

 

Une gravure d'après Rembrandt

Dernière mise à jour : 05/11/2020
C. Baude d'ap. Rembrandt, "Portrait d'un noble polonais" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché B. Couilleaux
C. Baude d'ap. Rembrandt, "Portrait d'un noble polonais"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché B. Couilleaux

 

Un collectionneur a offert au musée une gravure de Charles Baude (1853-1935). Surnommé «le prince des xylographes», Baude fut l’un des plus remarquables graveurs sur bois à Paris au tournant des XIXe et XXe siècles. Sa production comprend des estampes d’après plus de 800 tableaux, destinées à être publiées dans des revues françaises telle L’Illustration, mais aussi le Harper’s Magazine aux États-Unis.

Exposant régulièrement au Salon des Artistes français, il y présente en 1885 une gravure pour le journal Le Monde illustré. Il s’agissait d’une interprétation de la partie supérieure du Portrait d’un [...]  >> en savoir plus

 

Un paysage italien par un peintre bayonnais

Dernière mise à jour : 05/11/2020
A. G. Gallier, "Paysage" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
A. G. Gallier, "Paysage"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

 

Toujours aussi généreuse, la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu a fait don d’un Paysage peint par l'artiste bayonnais Achille Gratien Gallier (1814-1871). Ce dernier a été l’élève à Paris du baron Gros puis de Théodore Caruelle d'Aligny, artiste qui l’oriente vers la carrière de paysagiste. Gallier figura au Salon de 1834 à 1838 puis de 1861 à 1870 avec des sujets champêtres liés plus particulièrement à sa ville natale.

 

Entre 1838 et 1861 intervient sans doute son voyage en Italie, où il réalise ce tableau dans la veine de Claude Lorrain ou Nicolas Poussin, en offrant une vision imaginaire [...]  >> en savoir plus

 

Une gravure d'après un tableau perdu d'Henri-Achille Zo

Dernière mise à jour : 17/04/2020
D'ap. H. A. Zo, "L'Arrivée à la plaza" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
D'ap. H. A. Zo, "L'Arrivée à la plaza"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Un collectionneur a offert au musée une gravure de Lucien Pénat, élève de Léon Bonnat, qui représente L'Arrivée à la plaza. L'estampe reproduit un tableau exposé au Salon des artistes français en 1908 par Henri Achille Zo, peintre bayonnais notamment connu pour son Triptyque bayonnais peint en 1913 pour le patio du musée, mais aussi ses nombreuses scènes de tauromachie aux forts accents hispaniques. L'Arrivée à la plaza représente deux jeunes Espagnoles se rendant aux arènes_ plaza de toros en espagnol, d’où le titre de l’œuvre.
Le tableau original de Zo, acquis en 1911 par le musée Nessler à Oran, [...]  >> en savoir plus

 

Une estampe d'après Georges Bergès

Dernière mise à jour : 17/04/2020
d'ap. Bergès, "Saint Georges vainqueur" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
d'ap. Bergès, "Saint Georges vainqueur"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Un amateur bayonnais a généreusement offert une gravure éditée par la Société française des Amis des Arts d’après  Saint Georges vainqueur de Georges Bergès. Né à Bayonne, Bergès se forme dans sa ville natale avec Achille Zo, puis à Paris auprès de Léon Bonnat. L’œuvre de maturité de ce peintre talentueux sera fortement marquée par l’Espagne dans ses thèmes et ses couleurs. Bergès fut également conservateur du musée Bonnat  de 1920 à sa mort en 1935. Exposant au Salon à Paris dès 1894, il y présente en 1897  Saint Georges vainqueur, peint dans un style évoquant encore la leçon de Bonnat, où le [...]  >> en savoir plus

 

Un nouveau bronze de Barye

Dernière mise à jour : 09/03/2020
A.-L. Barye, "La Chimère" ; © Osenat
A.-L. Barye, "La Chimère"
Additional information
© Osenat

C’est en vente publique à Fontainebleau que le musée s’est porté acquéreur d’un bronze d’Antoine Louis Barye, l’un des plus grands sculpteurs français du XIXe siècle,  Chimère. Fréquentant assidûment la ménagerie du Muséum d’histoire naturelle avec son ami Delacroix, Barye trouve dans le monde animalier ses sujets de prédilection. Son refus au Salon de 1837 le conduite à s’écarter de la commande publique pour éditer et commercialiser ses œuvres,  selon une conception moderne de la sculpture à l’ère industrielle. Au sein de cette vaste production,  Chimère se démarque par son caractère [...]  >> en savoir plus

 

Une terre cuite italienne du XVIIIe siècle

Dernière mise à jour : 09/03/2020
Att. à Sanmartino, "Saint Michel terrassant le dragon" ; © Callisto Fine Arts
Att. à Sanmartino, "Saint Michel terrassant le dragon"
Additional information
© Callisto Fine Arts

Le musée a pu acheter auprès d’une galerie londonienne une sculpture représentant  Saint Michel terrassant le démon. Elle est vraisemblablement due à Giuseppe Sanmartino, éminent sculpteur dans sa ville natale de Naples et dans le sud de l’Italie. L’animation vigoureuse des figures et le goût du détail de cette terre cuite rappellent le grand marbre exécuté en 1750 sur le même sujet par Sanmartino pour la cathédrale de Monopoli.  Saint Michel terrassant le démon rejoint un ensemble de terre cuites européennes du XVIIIe siècle entrées au musée par des achats et des dons et qui constitue un point [...]  >> en savoir plus

 

Un tableau de Denis Etcheverry offert par les amis

Dernière mise à jour : 02/03/2020
D. Etcheverry, Le Bassin d'Apollon à Versailles ; © Biarritz, Galerie Lhoste
D. Etcheverry, Le Bassin d'Apollon à Versailles
Additional information
© Biarritz, Galerie Lhoste

Fidèle à sa volonté généreuse d’enrichir les collections, la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu a fait don au musée du Bassin d’Apollon à Versailles de Denis Etcheverry, acquis auprès d’une galerie à Biarritz. Portraitiste emblématique de l’élite bayonnaise des premières décennies du XXe siècle, Etcheverry fut dans le même temps un paysagiste remarquable. Au cours des années 1920-1930, l’artiste multiplie les vues du parc du château de Versailles, qui bénéfice alors d’importantes restaurations grâce aux donations de John Davidson Rockfeller. Se démarquant de ses vues des bosquets dans les [...]  >> en savoir plus

 

Une scène italienne de Léon Bonnat

Dernière mise à jour : 08/01/2020
L. Bonnat, Scène de mendicité
L. Bonnat, Scène de mendicité

À l’occasion d’une vente aux enchères à Fontainebleau, le musée a pu se porter acquéreur d’une Scène de mendicité de Léon Bonnat. Il s’agit d’un tableau évoquant la vie du peuple italien, typique de ceux peints par Bonnat après son retour de Rome en 1861. Loin de tout misérabilisme, l’œuvre de Bonnat confère une dignité aux figures populaires, par ses attitudes à la fois humbles et nobles, ses couleurs franches et sa touche rugueuse. Le peintre met son talent formel au service de personnages anonymes et populaires, en leur conférant une présence physique et expressive digne des sujets [...]  >> en savoir plus

 

Un tableau religieux d’Henri-Achille Zo

Dernière mise à jour : 08/01/2020
H.-A. Zo, Adam et Ève chassés du Paradis
H.-A. Zo, Adam et Ève chassés du Paradis

Le musée a pu faire l’acquisition auprès d’une galerie parisienne d’un rare tableau religieux d’Henri-Achille Zo, l’auteur du Triptyque bayonnais et de nombreuses compositions liées au Pays basque. Adam et Ève chassés du Paradis a certainement été peint dans les dernières années du XIXe siècle, alors que Zo étudie dans l’atelier d’Albert Maignan à Paris. La composition se ressent à la fois de l’influence de l’ambiance symboliste contemporaine et des maîtres de la Renaissance. Signée, la toile porte une dédicace au peintre albigeois Albert Guédy, que Zo rencontra dans l’atelier de Maignan.

 

Un étonnant texte illustré

Dernière mise à jour : 08/01/2020

C’est auprès d’une galerie parisienne que le musée a pu acquérir une œuvre originale mêlant le texte à l’image sur le recto et le verso du papier. L’artiste romantique Auguste Savary y relate le souvenir du départ d’Achille Gratien Gallier, peintre paysagiste originaire de Bayonne, festoyant joyeusement avec ses amis avant de partir pour l’Italie. Cette œuvre singulière, pleine de spontanéité et d’humour, évoque la vie des jeunes artistes autour de 1840 à travers la figure d’un peintre bayonnais antérieur à Léon Bonnat.   

 

Deux dessins de Léon Bonnat

Dernière mise à jour : 08/01/2020
L. Bonnat, Jeune femme à genoux
L. Bonnat, Jeune femme à genoux

Le fonds de dessins de Léon Bonnat a pu récemment s’enrichir de deux rares dessins de jeunesse acquis sur le marché de l’art parisien. Jeune fille prosternée et Jeune fille à genoux de profil, exécutées à la pierre noire, craie blanche et sanguine, constituent deux études pour un important tableau peint par Bonnat au retour de son séjour en Italie : Pèlerins au pied de la statue de saint Pierre dans l'église Saint-Pierre de Rome, exposé au Salon de 1864 à Paris. Très appréciée par Théophile Gautier, la toile fut achetée par l’impératrice Eugénie puis acquise en 1936 par les Musées nationaux, [...]  >> en savoir plus

 

Un portrait gravé d'Ernest Renan

Dernière mise à jour : 08/01/2020
Léon Bonnat, "Portrait d'Ernest Renan", eau-forte ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
Léon Bonnat, "Portrait d'Ernest Renan", eau-forte
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés

La générosité d’un collectionneur parisien a permis de faire entrer au musée une estampe de Léon Bonnat, d’après son propre portrait peint d’Ernest Renan (1823-1892). Cette personnalité emblématique de la vie culturelle française de la seconde moitié du XIXe siècle posa pour Bonnat l’année même de sa mort. L’attitude de Renan est directement empruntée à celle du Portrait de Monsieur Bertin, œuvre célèbre d’Ingres que Bonnat admirait profondément. Le tableau a été offert par la fille du modèle à Tréguier, ville natale de Renan, et se trouve désormais dans sa maison devenue musée. C’est en 1892 [...]  >> en savoir plus

 

Le XVIIIe siècle romain à l'honneur

Dernière mise à jour : 02/10/2019
D. Corvi, "La Nativité"
D. Corvi, "La Nativité"

Le musée a pu acquérir auprès d’une galerie parisienne La Nativité de Domenico Corvi, premier tableau de cet artiste à entrer dans une collection publique française. Arrivé à Rome au cours de la décennie 1730, Corvi y mène une honorable carrière de portraitiste, décorateur et peintre religieux auprès des grandes familles locales comme de l’Église. Cette Nativité peinte dans les jeunes années de l’artiste est tout à fait typique de son style puisant auprès des grands maîtres romains de la Renaissance et du baroque. La représentation de la naissance du Christ s’agrémente aussi de détails [...]  >> en savoir plus

 

Un autoportrait de Pierre Puvis de Chavannes

Dernière mise à jour : 13/08/2019
Dessin à la sanguine sur une planche illustrée
P. Puvis de Chavannes, "Autoportrait"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
Dessin à la sanguine sur une planche illustrée

La Société des amis du Musée Bonnat-Helleu a offert un ouvrage monographique sur Pierre Puvis de Chavanne, artiste majeur de la fin du XIXe siècle et ami de Léon Bonnat. L’exemplaire de ce livre publié par le critique Marius Vachon en 1895 comporte un dessin à la sanguine, tracé sur l’une des planches d’illustration. Il s’agit très probablement d’un autoportrait de Puvis de Chavanne, qui a signé le dessin, sans doute en témoignage d’amitié pour le propriétaire du livre. Peut-être l’ouvrage a-t-il appartenu à Léon Bonnat en personne, dont la bibliothèque se trouve aujourd’hui à la Médiathèque [...]  >> en savoir plus

 

Une scène de genre d'Henry Caro-Delvaille

Dernière mise à jour : 13/08/2019
H. Caro-Delvaille, "L'Heure du thé"
H. Caro-Delvaille, "L'Heure du thé"

Le musée a pu faire l’achat auprès d’une galerie bordelaise de L’Heure du thé d’Henry Caro-Delvaille. Formé à Bayonne par Achile Zo puis à Paris par Léon Bonnat, Caro-Delvaille connaît un immense succès en France ainsi qu’aux États-Unis où il s’installe en 1916. Peinte en 1908, L’Heure du thé témoigne de son talent à décrire une ambiance à la fois intime et mondaine, avec une touche large et suggestive. La jeune femme assise à gauche est l’épouse de l’artiste, qui l’a souvent prise pour modèle.

 

Le velours du pastel

Dernière mise à jour : 02/08/2019
Paul Helleu, "Mathilde Sée", 2017.7.1 ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché É. Cambreling
Paul Helleu, "Mathilde Sée", 2017.7.1
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché É. Cambreling

Assise sur un fauteuil garni de bleu, Mathilde Sée offre aux regards son profil délicat. 

Paul Helleu (1859-1927), qui la représente vers 1886, doit sans nul doute sa renommée à la virtuosité avec laquelle il réalise de grands portraits au pastel. Cette technique si particulière, entre peinture et dessin, connut un regain de popularité au tournant du XIXe siècle. L'œuvre qui vient de rejoindre les collections du musée illustre à merveille les subtilités du médium : savants effets de transparence, velouté des carnations et des étoffes, intensité du pigment pur écrasé sur la toile.

 

Un témoignage d'amitié : le portrait de Jean Helleu par Giovanni Boldini

Dernière mise à jour : 22/12/2017
Portrait de Jean Helleu ; © Bordeaux, mairie de Bordeaux / cliché D. Doustin
Portrait de Jean Helleu
Additional information
© Bordeaux, mairie de Bordeaux / cliché D. Doustin

Le musée Bonnat-Helleu a eu la très belle opportunité d'acquérir un portrait d'enfant par le peintre Giovanni Boldini (1842-1931).

Ce petit tableau, brossé d'une main sûre par l'Italien, représente Jean Helleu (1894-1985), le jeune fils de son ami Paul Helleu (1859-1927). Si le peintre recourt aux effets qui font le succès de ses grands portraits mondains, le caractère intime de cette toile s'affirme dans le cadrage resserré et l'absence d'artifice ou d'affectation chez le petit garçon. Boldini, invité régulier de la famille Helleu, livre un portrait sensible et spontané.

Ce témoignage d'amitié, [...]  >> en savoir plus

 

Au soleil du Sinaï !

Dernière mise à jour : 22/12/2017
Vue de la presqu’île du Sinaï ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
Vue de la presqu’île du Sinaï
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés

Le peintre Léon Bonnat voyagea en 1868 en Orient en compagnie d'autres artistes réunis par Jean-Léon Gérôme.

Grâce, une fois encore, à la générosité de Solange Thierry-de Saint Rapt, vice-présidente de la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu, l'un des 72 tableaux qu'il peignit alors a rejoint les collections du musée.

L'œuvre montre une vue de la presqu'île du Sinaï.

 

Un nouveau portrait par Léon Bonnat

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Léon Bonnat, "Portrait de vieillard" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Léon Bonnat, "Portrait de vieillard"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

La générosité de la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu (SAMBH) a une nouvelle fois permis l'enrichissement de nos collections, grâce à l'acquisition en vente publique d'un "Portrait de vieillard" peint par Léon Bonnat en 1856.

Le tableau, dans un format peu utilisé par l’artiste, présente une figure d’homme âgé assis, dans un camaïeu de bruns, qui témoigne de l’influence de la peinture espagnole du XVII e siècle sur Léon Bonnat. La toile est une œuvre de jeunesse (l’artiste a alors 23 ans), réalisée alors qu’il fréquente l’atelier de Léon Cogniet.

L’étude du visage n’est pas sans évoquer [...]  >> en savoir plus

 

Jean Helleu, un aquarelliste précoce !

Dernière mise à jour : 13/08/2019
P.-C. Helleu, "Jean Helleu à la boîte d'aquarelle" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
P.-C. Helleu, "Jean Helleu à la boîte d'aquarelle"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Deux des enfants du couple Helleu ont montré des dispositions pour le dessin et la peinture.

La plus jeune, Paulette, mais aussi le seul fils de la famille, Jean, né à Paris en 1894 (mort à Garches en 1985). Ce dernier fut peintre de marine (souvent sous le nom de Jean Helleu-Guérin ; il fut aussi Peintre officiel de la Marine entre 1945 et 1947) et dessinateur de flacons pour la maison Bourjois, dont l’un des fondateurs était son beau-frère, Émile Orosdi (1869-1930).

Son propre fils Jacques (1938-2007) occupa plus tard les fonctions de directeur artistique chez Chanel, entreprise sœur de [...]  >> en savoir plus

 

Trois portraits gravés de madame Chéruit

Dernière mise à jour : 19/10/2021
P.-C Helleu, "Le Demi Sourire" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
P.-C Helleu, "Le Demi Sourire"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

À l'occasion d'une vente publique, le musée a pu s'enrichir en avril dernier de trois nouvelles estampes de Paul Helleu.

Ces trois pointes sèches, l'une tirée en rouge (Louise Chéruit), les deux autres en noir (Le Demi Sourire, ci-contre, et Louise Chéruit au col de fourrure), dévoilent, vers 1900, les traits de madame Louise Chéruit (1866-1955), couturière préférée de la femme de l'artiste.

 

Un album de Sem pour enrichir le fonds Helleu

Dernière mise à jour : 19/10/2021
Sem, "Sem au bois" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Sem, "Sem au bois"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

À l'occasion d'une vente publique, le musée a pu se porter acquéreur d'un album de Georges Goursat, dit SEM (1863-1934), réalisé en collaboration avec Auguste Roubille (1872-1955).

Intitulé Sem au Bois, cet ouvrage publié en 1907 comprend des lithographies en couleurs formant un grand panorama haut d'une trentaine de centimètres et long de... neuf mètres ! Le caricaturiste y met en scène les figures les plus en vue du Paris de la Belle-Époque. Paul Helleu, ami proche de Sem et portraitiste des élégantes, y est notamment représenté, ainsi que le comte Robert de Montesquiou-Fézensac. Sem lui-même [...]  >> en savoir plus

 

Un Barbier andalou par Achille Zo

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Achille Zo, "Barbier andalou" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Achille Zo, "Barbier andalou"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

La Ville de Bayonne a pu faire l'acquisition, en vente publique, d'un tableau (huile  sur toile, 47 x 38 cm) d'Achille Zo (1826-1901) représentant un Barbier andalou, calle San Isidro.

L'œuvre témoigne de la profonde influence qu’exerça l’Espagne sur la production graphique et picturale de l’artiste bayonnais. À partir de 1855 en effet, Achille Zo voyage régulièrement en Espagne. En 1856, le peintre se rend pour la première fois à Madrid, et pousse son exploration plus au sud (Séville, Cordoue et Grenade) dès 1860. Un ensemble de dessins et quelques esquisses et notations prises sur le vif [...]  >> en savoir plus

 

Une nouvelle acquisition de la SAMBH pour le musée

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Léon Bonnat, "Porte au Caire" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Léon Bonnat, "Porte au Caire"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Grâce, une fois encore, à la générosité de la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu, les collections s'enrichissent d'une nouvelle œuvre de Léon Bonnat (1833-1922).
 
 
Le tableau, qui représente une Porte au Caire (huile sur toile, 33 x 25 cm), est un intéressant témoignage sur l’activité de peintre de Léon Bonnat pendant son séjour en Orient, en compagnie d’un groupe d’artistes (Edmond About, Albert Goupil, Paul-Marie Lenoir, Jean-Richard Goubie, Ernest Journault, Willem de Famars Testas) réunis par Jean-Léon Gérôme en 1868. Le périple mena les voyageurs en Egypte, en Palestine et en Turquie. [...]  >> en savoir plus
 

Une aquarelle de Tony Robert-Fleury

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Tony Robert-Fleury, "L'Arrestation de Charlotte Corday" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Tony Robert-Fleury, "L'Arrestation de Charlotte Corday"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Une aquarelle (22 x 16 cm) réalisée par Tony Robert-Fleury (1837-1911) fait son entrée dans les collections du musée, par l'intermédiaire d'une galerie parisienne.

Élève de Léon Cogniet puis de Paul Delaroche à l’École des Beaux-Arts, fils du peintre Joseph-Nicolas Robert-Fleury, Tony Robert-Fleury est un proche ami de Léon Bonnat. Il commence à exposer au Salon den 1864 et y obtient plusieurs médailles en 1866, 1867 et 1870.

Comme Henry Scheffer en 1830 ( L’Arrestation de Charlotte Corday en 1793, huile sur toile, musée de Grenoble) et Jean-Joseph Weerts en 1880 (Roubaix, La Piscine), l’artiste [...]  >> en savoir plus

 

Un grand portrait par Léon-Daniel Saubès

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Léon-Daniel Saubès, "Madame de Castex et son fils" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Léon-Daniel Saubès, "Madame de Castex et son fils"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Le musée a pu faire l'acquisition, auprès d'une galerie parisienne, d'un grand portrait (huile sur toile, 216 x 125 cm) de Léon-Daniel Saubès (Guiche, 1855 - Paris, 1922). Bien qu’aucune date ne figure sur l’œuvre, il est probable que le  Portrait de madame de Castex et de son fils soit celui que l’artiste présenta en 1885 à Paris (Salon, sous le n° 2193) et Pau, dans le cadre de l’exposition des Beaux-Arts, Salon Béarnais, Basque, Landais ( Portrait en pied de Madame H. H-C et de son fils).

Après avoir fréquenté l'École de Peinture et de Dessin de Bayonne alors dirigée par Achille Zo, Saubès [...]  >> en savoir plus

 

La rue Bastiat avant le musée, un nouveau tableau d'Achille Zo

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Achille Zo, "Vue de Bayonne" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Achille Zo, "Vue de Bayonne"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Les collections du musée s'enrichissent d'un tableau (huile sur bois, 27,2 x 21,9 cm) du peintre Achille Zo (1826-1901), qui constitue un  précieux témoignage sur la rue Frédéric Bastiat et l’urbanisme du Petit Bayonne à la fin du XIXe siècle.

L'œuvre a été réalisée avant la disparition de la maison Thubé, située à l’angle des rues Jacques Laffitte et Frédéric Bastiat, et donc avant la création du musée qui s’installa sur cette parcelle. Rappelons que le projet de son édification fut entériné après l’incendie qui ravagea la mairie de la ville fin décembre 1889. L’érection fut réalisée entre 1896 [...]  >> en savoir plus

 

Une esquisse peinte par Léon Bonnat acquise par les Amis du musée

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Léon Bonnat, "Le Bon Samaritain" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Léon Bonnat, "Le Bon Samaritain"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Grâce à la générosité de la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu (SAMBH), le musée s'est enrichi en 2015 d'une esquisse de Léon Bonnat (1833-1922) pour son tableau, Le Bon Samaritain (huile sur toile, 247 x 172 cm, Bayonne, musée Bonnat-Helleu, inv. 549 ; dépôt de l’État, inv. FNAC PFH 3309), que la ville de Bayonne abrite depuis 1861.

Cette œuvre marque le début des tentatives de Bonnat pour se faire reconnaître comme peintre d’histoire, avant Adam et Ève découvrant le corps d’Abel mort (1861, Lille, Palais des Beaux-Arts), le Martyre de saint André (Salon de 1863, Bayonne, musée Bonnat-Helleu) [...]  >> en savoir plus

 

La collaboration d'un céramiste et d'un peintre

Dernière mise à jour : 19/10/2021
Plat à figure de fantaisie
Plat à figure de fantaisie

Fin 2015, le musée Bonnat-Helleu a eu l'opportunité d'acquérir un plat en céramique polychrome peint par Paul Helleu (1859-1927) pour le compte de Théodore Deck (1823-1891). L’œuvre, en parfait état de conservation, complète le fonds consacré à Helleu : elle évoque les années de formation du jeune artiste et témoigne de la collaboration entre le peintre et le céramiste.

Vers 1860, Théodore Deck fonde, avec son frère, une fabrique de céramique à Paris. Ses compétences en chimie lui permettent d’innover et sa technique de peinture sur faïence, qui atteint à l’excellence, lui valent des [...]  >> en savoir plus

 

Un portrait de Léon Bonnat par Marie Garay

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Marie Garay, "Portrait de Léon Bonnat" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Marie Garay, "Portrait de Léon Bonnat"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

En mai 2014, le musée a fait l'acquisition du Portrait de Léon Bonnat par Marie Garay (1861-1953). L'œuvre est préparatoire à un tableau de grand format, également conservé au musée, représentant "Léon Bonnat et ses élèves" (1914).

Dans cette peinture, Bonnat apparaît au milieu de ses élèves (Hubert-Denis Etcheverry, Henri Zo, Georges Bergès, Eugène Pascau, Marie Garay, Léon-Daniel Saubès, Gabriel Roby - ou Benjamin Gomez ?- et Henry Caro-Delvaille). Tous sont groupés devant un tableau que Marie Garay est en train de peindre, attendant les commentaires du maître, qui se retourne vers elle. A [...]  >> en savoir plus

 

Deux estampes de Paul Helleu

Dernière mise à jour : 19/10/2021
P.-C. Helleu, Femme avec hortensias, vers 1897-1898 ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés ;
P.-C. Helleu, Femme avec hortensias, vers 1897-1898
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés ;

En 2013, le musée a pu faire l’acquisition en vente publique de deux nouvelles estampes de Paul Helleu.

La première des deux gravures,  Ellen étendue sur un canapé, que l’on peut dater de 1894, est tout à fait représentative des pointes sèches d’Helleu ayant pour modèle sa fille aînée à différents âges. La composition qui mêle deux motifs, celui de l’enfant écrivant, traité au trait à l’arrière-plan, et celui de la fillette étendue au premier plan, la pose gracieuse d’Ellen, le travail enlevé de la pointe sèche qui suggère les volumes et détaille le délicat visage, en font l’une des plus [...]  >> en savoir plus

 

Acquisition d'une plaque gravée d'après Léon Bonnat

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Léopold Massard d'après Léon Bonnat, "Portrait de Ferdinand de Lesseps", plaque gravée ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Léopold Massard d'après Léon Bonnat, "Portrait de Ferdinand de Lesseps", plaque gravée
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

La plaque gravée dont le musée a fait l’acquisition auprès d'un particulier est en relation avec le portrait de Ferdinand de Lesseps peint par Léon Bonnat en 1878. On connaît également une autre planche d’après ce tableau, reproduisant une gravure par Maurice Vallette (1852-1880) publiée dans Le Monde illustré en 1879.

Bonnat portraitura l’homme du Canal de Suez par deux fois. Le comte de Lesseps était né à Versailles le 19 novembre 1805, et mourut à La Chênaie (Indre) le 7 décembre 1894. Le portrait fut présenté à l’Exposition du Cercle de l’Union artistique, place Vendôme. L’artiste s’y [...]  >> en savoir plus

 

Deux dessins d'Armand Guillaumin

Dernière mise à jour : 19/10/2021
Étude de bébé ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Étude de bébé
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

En avril 2013, le musée a acquis en vente publique deux dessins de Jean-Baptiste-Armand Guillaumin (Paris, 1841 – Orly, 1927).

Le premier représente l'épouse du peintre penchée, le second montre l’un des enfants de Guillaumin au sein de sa mère. Ces sujets, choisis dans le cadre intime de la vie familiale, dialoguent naturellement avec les nombreuses maternités de Paul Helleu, autre artiste important des collections.

Ces deux feuilles viennent également compléter le fonds consacré à Guillaumin. Riche de 15 toiles de l’artiste, représentant des vues urbaines et des paysages, le musée ne comptait [...]  >> en savoir plus

 

Trois nouveaux tableaux rejoignent les collections

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Benjamin-Constant, "Portrait de madame Glaenzer" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Benjamin-Constant, "Portrait de madame Glaenzer"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Le musée a pu s’enrichir en 2013, par l'intermédiaire d'un collectionneur, de trois portraits de la fin du XIX e siècle.  Les deux premières œuvres sont dues au pinceau de Jean-Joseph Benjamin-Constant (Paris, 1845-Paris, 1902) : grand orientaliste (influencé par Eugène Delacroix et par les voyages qu’il effectue en Espagne (1870) et au Maroc en 1872, en compagnie de Georges Clairin), décorateur raffiné (hôtel de ville de Paris, plafond de l’Opéra-Comique), l’artiste se fit également connaître comme portraitiste. Ses modèles font partie de la grande bourgeoisie, de l’aristocratie et du monde des [...]  >> en savoir plus

 

Un portrait de madame Bonnat, mère de l'artiste, par Léon Bonnat

Dernière mise à jour : 21/12/2017
Léon Bonnat, "Portrait de madame Bonnat, mère de l'artiste" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Léon Bonnat, "Portrait de madame Bonnat, mère de l'artiste"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

Le musée a pu faire l'acquisition en vente publique à Paris d'un tableau de Léon Bonnat daté de 1865 représentant la mère de l'artiste, Anne-Marie Florentine Serval dit Sarvy (1812-1898).

Le portrait, qui présente madame Bonnat assise, vêtue d’une robe sombre ornée d’un col de dentelle fermé par un médaillon, relève des tableaux intimes, sans ostentation, que peint Bonnat depuis les années 1850. Prenant pour modèle des membres de sa famille ou de son entourage proche (frère, sœur, oncle, servante…), ces œuvres avaient pour vocation de demeurer dans le cercle intime du peintre.

Cette période de [...]  >> en savoir plus

 

Un ensemble exceptionnel autour de Paul Helleu : le legs Howard-Johnston

Dernière mise à jour : 13/08/2019
P.-C. Helleu, "Madame Helleu en robe blanche" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés
P.-C. Helleu, "Madame Helleu en robe blanche"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés

Le musée Bonnat-Helleu abrite aujourd'hui un fonds de référence concernant le peintre et graveur Paul Helleu (Vannes, 1859 ; Paris, 1927). Le legs de madame Paulette Howard-Johnston, dernière fille de l'artiste décédée en 2009, est venu compléter le don d’une centaine d’œuvres qu'elle avait précédemment consenti au musée en 1988, et auquel s'étaient ajoutés les legs de ses nièces, mesdames de Kermaingant et Orosdi. Le musée conserve désormais un fonds significatif relatif à l'artiste : peintures, dessins, gravures, mobilier permettent d’aborder la production de cette personnalité de la Belle [...]  >> en savoir plus