Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
 
 
PARTAGER  
Antoine-Louis Barye
"Taureau surpris par un tigre"
bronze
inv. 335

Au début de sa carrière, Antoine-Louis Barye est contraint de travailler pour l’orfèvre Fauconnier car la sculpture requiert des matériaux coûteux (marbre, bronze) que seule l’obtention d’une commande permet de travailler.
En 1833, le succès populaire de son "Lion au serpent", présenté à Paris, au Salon, lui ouvre de nouvelles perspectives. Il décide d’en éditer plusieurs exemplaires en divers formats, afin de satisfaire la demande. Ce qui captive le public de 1833, c’est l’extrême réalisme du fauve, traité en grandeur nature. Barye parvient à un tel résultat grâce à son étude des animaux vivants, observés à la Ménagerie du Muséum à Paris (actuelle Ménagerie du Jardin des Plantes) ou dans des foires, et d’après des spécimens morts, dessinés lors de séances de dissection en compagnie, notamment, d’Eugène Delacroix.

Avec son Taureau surpris par un tigre, il décline la formule du combat d’animaux et joue sur le contraste entre les deux bêtes. À la nervosité du taureau cabré et frontal, s’oppose la souplesse du félin qui s’est glissé sous celui-ci pour le saisir au flanc. Le musée Bonnat-Helleu conserve un ensemble représentatif de 114 sculptures et 35 dessins animaliers de Barye, légués par Léon Bonnat. Le peintre admirait profondément le sculpteur, dont il fit deux portraits : l’un d'eux se trouve à Bayonne (inv. 52).