Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
 
 
PARTAGER  
Henri Zo
"Triptyque bayonnais"
1913
huile sur toile
inv. CM 222

En 1912, la municipalité de Bayonne, en accord avec le Ministère des Beaux-Arts, passe commande à Henri Achille Zo de trois panneaux décoratifs destinés à orner le patio du musée Bonnat. Le projet présenté sur esquisse préparatoire à l'Inspection des Beaux-Arts est accepté en septembre 1912. Il devait comporter trois panneaux.
Zo passe l'hiver à construire le châssis monumental (aujourd'hui disparu) de cette peinture. Dans un rapport du 2 mai 1913, Armand Dayot, Inspecteur Général des Beaux-Arts, transmet ses observations à la Direction des Beaux-Arts : "L'artiste a choisi pour thème "Bonnat au milieu de ses élèves basques". La composition de cette peinture avec le regroupement très vivant du premier plan et le fond lumineux où se détache sous une très habile succession de plans : l'Adour, là la vieille ville avec ses remparts, sa ceinture d'arbres, sa belle église... En bas, St Esprit et ses petites maisons blanches aux murs safranés dont les toits de tuiles mettent une gamme fauve parmi des verts meurtris de pins pressés au loin sur la colline. Au premier plan, le maître entoure ses élèves. Il cause fièrement avec deux d'entre eux, les plus anciens : Bordes et Saubès. Etcheverry se rapproche, Caro-Delvaille, Zo, Bergès, Pascau, Monnoyer, Dupuy, Marie Garay viennent ensuite..."

La toile est achevée en avril 1914 et présentée au Salon de la Société des Artistes français. Par suite de difficultés provoquées par la guerre, l'œuvre, ramenée à Bayonne, n'est pas accrochée au musée. Lorsqu'en 1922, à la mort de Léon Bonnat, la totalité de sa collection est installée au musée de Bayonne, deux tapisseries de la manufacture de Bruxelles (inv. 860 et 861) sont suspendues dans le patio du musée à l'emplacement initialement prévu pour les panneaux décoratifs d'Henri Zo.
A la suite d'une importante restauration menée entre 1998 et 2001, les toiles sont finalement mises en place en novembre 2001, occupant enfin la place qui auraient dû être la leur dès 1914.

Les peintres figurant sur les trois panneaux sont les suivants : Marie Garay (1861-1953), Gabriel Roby (1878-1917), Gabriel Deluc (1883-1916), Léon Linçoin (1885-1918), Edgard Aillet (1883-1959), Paul Affre (1880- ?), Eugène Pascau (1875-1944), Philippe Jolyet (1832-1943) (portrait posthume), Joseph Castaing (1860-1918), Henry Caro-Delvaille (1876-1928), Paul Dupuy (1869-1949), Daniel Saubès (1855-1922), Ernest Bordes (1852-1914), Romain Julien (1802-1871) (portrait posthume), Léon Bonnat (1833-1922), Denis Etcheverry (1867-1952), Georges Bergès (1870-1935), Henri-Achille Zo (1873-1933), Achille Zo (1826-1901) (père du peintre).