Précisions de l'oeuvre

|
Numéro d'inventaire: 
2014.7.1.1-2

Dénomination: 
Millésime de l'oeuvre: 
1903 édité en

Période (siècle ou millénaire): 
Précisions inscriptions: 
(Sur la première de couverture, en caractères dactylographiés en rouge et noir) Collection de l'Histoire par la Cartophilie / "L'Affaire Dreyfus" / Catalogue Descriptif des Cartes Postales illustrées / françaises et étrangères / parues depuis 1894 / Dressé par M. XAVIER GRANOUX / Avant-Propos et Notices de Ch. Fontane / OUVRAGE ORNE DE TROIS PLANCHES HORS TEXTE ET DE NOMBREUX DESSINS / PARIS (IXè) / H. DARAGON, Editeur / 30, Rue Dupérré, 30 / 1903 (Sur la deuxième de couverture, en caractères dactylographiés en noir) Droits de reproduction et de traduction réservés pour tous pays, / y compris la Suède, la Norvège et le Danemark / S'adresser pour traiter à la librairie H. DARAGON, à Paris / EN PREPARATION / Dans la même collection : / L'Alliance Franco-Russe. / La Guerre du Transwaal. / Les Couronnements (Edouard VII, Alphonse XIII). / L'Affaire Humbert. / D'autres volumes sont actuellement à l'étude / Il a été tiré de cet ouvrage : / 10 exemplaires sur hollande ; / 5 exemplaires sur japon. (Sur la première page, en caractères dactylographiés en noir) Collection de l'Histoire par la Cartophilie / "L'Affaire Dreyfus" / Catalogue Descriptif des Cartes Postales illustrées / françaises et étrangères / parues depuis 1894 / Dressé par M. XAVIER GRANOUX / Avant-Propos et Notices de Ch. Fontane / OUVRAGE ORNE DE TROIS PLANCHES HORS TEXTE ET DE NOMBREUX DESSINS / PARIS (IXè) / H. DARAGON, Editeur / 30, Rue Dupérré, 30 / 1903 (Sur la troisième page, en caractères dactylographiés en noir) AVANT-PROPOS / Au moment où la carte d'actualité se partage avec la carte-vue mes faveurs du public, il nous a paru intéressant de présenter à celui-ci la nomenclature des car- (Sur la quatrième page, en caractères dactylographiés en noir) tons qui, dans cette "Affaire", ont servi les humaines passions. / Dans ce travail de pure cartophilie où toutes les cartes postales françaises et étrangères, pour ou contre Dreyfus, que nous avons eues sous les yeux, ont été soigneusement consignées, nous avons apporté toute notre indépendance d'homme libre. Ajoutons encore que le souci de flatter les goûts de l'amateur iconographe nous a seul guidé dans le choix des pièces illustrées que nous reproduisons. / Pour ceux qui voudraient voir autre chose dans notre oeuvre, nous rapporterons ce mot de Henriot : / -Et vous, pour qui êtes-vous, pour Zola ou contre Dreyfus? / -Moi je suis pour la France! Ceci dit, nous nous faisons un devoir de remercier nos excellents collègues MM. Constantin Gowen et H. Baguenier Desormeaux qui, en mettant à notre disposition (Sur la cinquième page, en caractères dactylographiés en noir) leurs si abondantes collections, auront été les meilleurs auteurs de cet ouvrage. / Nous remercions aussi, et tout particulièrement, M. Alphonse Ochs, qui sur cette ténébreuse affaire est certainement l'homme le mieux documenté de France, pour les précieuses pièces qu'il a bien voulu distraire de son album unique par la qualité. / Arrivant premier sur un terrain non défriché, il se peut que nous soyons incomplet, surtout n'ayant décrit que les cartes que nous avons eues entre les mains ; toutefois, nous noterons ici trois pièces sur lesquelles nous n'avons pu recueillir que ces renseignements : 1° une carte par Jossot représentant du Paty du Clam et le R. P. du Lac, tenant un éteignoir, reproduite dans un fascicule de John Grand-Carteret, "L'Affaire et l'image", publié par le (Sur la sixième page, en caractères dactylographiés en noir) journal Le Siècle ; 2° une carte de la Révision de Maurice Sloog ; 3° de Ernest La Jeunesse ; une carte allégorique du Complot, toutes signalées dans le très bel article de notre confrère Georges Bans, écrit en 1900 pour la Revue Encyclopédique Larousse. / En compensation, nous avons la bonne fortune de pouvoir offrir la reproduction de la fameuse carte commémorative du Procès Dreyfus, aux armes de Rennes, dite carte violette, imprimée avec le cliché détérioré que nous a très obligeamment communiqué l'artiste. / On appréciera la valeur d'un pareil document, si l'on s'en rapporte à l'écho suivant : "Un riche Rouennais eut un jour le désir de posséder toutes les cartes postales qui avaient paru tant en France qu'à l'Etranger, au sujet (Sur la septième page, en caractères dactylographiés en noir) de "l'Affaire Dreyfus". Il fallut de longs mois pour réunir cette curieuse collection, mais cette fantaisie coûta 30.000 euros francs au collectionneur. / On ne s'étonnera pas de ce prix, qui peut paraître fabuleux, dépensé pour de simples images postales, mais aujourd'hui ces images sont devenues très rares et par conséquent très chères". / Ainsi "l'Histoire d'un crime", en trois séries illustrées, que publia le dessinateur Couturier et qui eut un si grand succès, est à peu près introuvable, et certaine série qui se vendait alors 1 fr 50, se paie maintenant 100 francs. / La carte postale commémorative du Procès Dreyfus, du même artiste, qui coûtait autrefois 2 fr. vaut 60 et 70 francs." / Ainsi s'explique la vogue dont jouit actuellement la carte d'actualité, que des amateurs achètent en double et triple exemplaire, avec le ferme espoir de les voir un jour suivre la même progression. / C'est ce que nous leur souhaitons. / CH. F. (Page 8, en caractères noirs dactylographiés) Au beau coup de faux. A gauche, Cavaignac transpercé par une faux, dans son dos on y lit cette inscription : « Au beau coup de faux ». A droite, le colonel Henry étendu mort dans sa cellule. / Légende. – Le 7 juillet 1898, M. Cavaignac, ministre de la guerre, prononce un discours à la chambre des députés. La seule pièce incriminant Dreyfus est la pièce : « je dirai que jamais j’avais des relations avec ce juif ». Le discours est affiché dans toutes les communes de France, voté par la majorité. Mais le colonel Picquart accusa cette pièce d’être un faux ; en une lettre à M. Cavaignac, il désigna le coupable. Henry, lieutenant-colonel fut arrêté, il avoua. Incarcéré, il ne put survivre à son épouvantable crime, « Il se trancha la gorge ? ». (En caractères noirs dactylographiés, sur 2014.7.1.2) PRIERE D'INSERER / La Librairie H. DARAGON, 30, rue Duperré, vient de mettre en vente le Ier volume de la Collection de l'Histoire par la Cartophilie. - Cet ouvrage a pour titre : "L'AFFAIRE DREYFUS", catalogue analytique et descriptif de toutes les Cartes postales illustrées françaises et étrangères, parues depuis 1894, par Xavier GRANOUX, 1 vol. in-18, 3fr. 50, orné de 3 planches hors texte et de 13 reproductions de cartes toutes plus rares les unes que les autres, soit pour, soit contre Dreyfus. Les notices et l'avant-propos sont de Ch. FONTANE. / C'est un guide indispensable pour les nombreux amateurs de cartes postales. D'autres volumes sont en préparation dans cette collection. - Prière de nous en demander la liste.

Noms propres: 
Alfred Dreyfus ; Emile Zola ;

Résumé: 
Album descriptif de cartes postales françaises et étrangères relatives à l'Affaire Dreyfus et collectées par Xavier Granoux entre 1898 et 1903. Sa propre collection a été complétée par celles de MM. Constantin Gowen et H. Baguenier Desormeaux. L'aide de M. Alphone Ochs a aussi été sollicitée à l'époque où la côte des cartes commençaient de grimper. Xavier Granoux est alors président de la Société Historique de Suresnes, il sera conservateur du Musée de Suresnes entre 1931 et 1939. Il a recueilli entre 1890 et 1910 de nombreuses images satiriques de personnes illustres de la Belle époque, d’hommes politiques de la Troisième République et des monarques européens. Il donnera l’ensemble de sa collection au musée par l’intermédiaire de la Société Historique en 1936. Aujourd’hui, le fonds légué par Granoux est constitué de collections documentaires et iconographiques traitant de l’histoire politique et sociale européenne entre la fin du Second Empire et la Troisième République. Cette collection est riche de caricatures sur différents supports. : Statuettes en plâtre, masques, boîtes de jeu, choppes font partie des collections du MUS et sont actuellement présentées dans l’exposition inaugurale. La correspondance de l’ouvrage de Granoux avec une partie des cartes de l’album 2014.2 permet un éclairage historique, iconographique et contextuel du traitement de l’affaire Dreyfus dans la carte postale. L’acquisition du livre permettrait une mise en relation intéressante avec les cartes postales dont il offre un prolongement intéressant.

Technique et matériaux: 
Dimensions: 
H. 20,3 cm ; l. 14,4 cm ; E. 0,6 cm ; VOLUM. 0,0002