Musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
Logo du Sycoparc : Parc Naturel Régional des Vosges du Nord : protection de ressource naturelle, écosystème biotope, sites archéologiques, réserve naturelle régionale, grès des vosges...
 

Le réseau des musées

10 musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord

Parc naturel régional des Vosges du Nord > Réseau des musées > Accueil

Actualités flux RSS

  La musique militaire

OBJET DU MOIS
Trompette BATW 1970.1.47
Trompette BATW 1970.1.47

La musique militaire englobe deux types : la musique militaire utilitaire qui transmet des ordres par des signaux sonores que l’on appelle céleustique et la musique de fanfare militaire, formation d’élite attachée au pouvoir. En 1848, Paulus édifie les bases de la musique de la Garde avec 12 trompettes. L’effectif passera à 55 musiciens en 1852, date des débuts officiels de cette formation qui deviendra en 1871 : musique de la Garde républicaine. En 1854, l’armée française comprend 100 régiments d’infanterie, 54 de cavalerie, 16 d’artillerie, tous dotés de leur musique régimentaire, sans compter les unités d’Afrique.

On retrouve comme instruments de musique militaire : les instruments à vent à son naturel, sans clé ni piston, ne jouant qu’un nombre limité de notes : clairon, trompette de cavalerie, cor naturel ; les tambours, caisses claires et timbales ; les fifres, remplacés par des clairons, au milieu du XIXe siècle L’ensemble des tambours, fifres ou cornets ou plus tard clairons, [...]  En savoir plus


  L'artillerie pendant la guerre franco-prussienne 1870-1871

OBJET DU MOIS
Obus français - BATW 2005.0.58
Obus français - BATW 2005.0.58

L’artillerie est la branche des forces armées qui regroupe les canons ainsi que le personnel requis pour les manier. Les canons utilisés par l'artillerie ne sont pas identiques dans les deux camps. Dans les deux cas il s'agit de canons rayés, mais en France, ils se chargent par la bouche et en Allemagne par la culasse. L’artillerie prussienne tenait sa supériorité de l’utilisation du canon Krupp et d’obus percutants bien plus performants que ceux des batteries françaises. Leur portée est plus grande, dépassant 3 000 m et le chargement par la culasse permet un gain de temps, et une étanchéité du projectile dans le tube permet à la fois un meilleur guidage, plus de précision et non une perte d’énergie par les fuites.

L’obus français, une invention du capitaine François Tamisier (1847), est de forme ovoïde, avec à sa surface des cupules permettant de guider le projectile le long des rayures de l’âme du canon. Le réglage du tir repose sur la charge initiale en rapport avec la durée de [...]  En savoir plus


  Musée de la bataille du 6 août 1870 - Statue équestre de Frédéric Guillaume

OBJET DU MOIS
Tête de la statue de Frédéric Guillaume - dépôt de La Contemporaine
Tête de la statue de Frédéric Guillaume - dépôt de La Contemporaine

Frédéric Guillaume Nicolas Charles de Hohenzollern (ou plus simplement Frédérique III) est né le 18 octobre 1831 à Postdam en Prusse. Fils de Guillaume Ier de Prusse (1797 – 1888) et d’Augusta de Saxe-Weimar-Eisenach (1811 – 1890), il épouse en 1858 la Princesse Royale Victoria du Royaume-Uni (1840 – 1901) avec qui il a 8 enfants, dont son successeur, le futur Guillaume II.

Décrit comme un personnage plus libéral que son père, le prince hériter est délaissé des affaires politique. Il s’illustre cependant dans plusieurs guerres, notamment en 1870 – 1871, lorsqu’il commande les troupes de la 3 e armée allemande (originaire des Etats d’Allemagne du Sud). S’il sort victorieux de ces batailles, il laisse une image de bienveillance envers ses troupes, mais aussi contre ses adversaires.

En souvenir de la bataille de Woerth – Frœschwiller et de la victoire prussienne, l’architecte Max Baumbach érige dans un parc aménagé, sur un promontoire rocheux en grès des Vosges, une statue équestre [...]  En savoir plus


 10 MUSEES DES VOSGES DU NORD EN RESEAU

© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Additional information
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
© Aurélie Arena, Site verrier de Meisenthal
 
Additional information
© Aurélie Arena, Site verrier de Meisenthal
© Marion Chérot
 
Additional information
© Marion Chérot
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Additional information
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Additional information
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Additional information
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Additional information
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Additional information
© Conservation des musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord

Depuis 1994, le Parc naturel régional des Vosges du Nord met en œuvre un principe original, innovant et encore aujourd'hui unique en France : il porte un service de Conservation, basé sur la mutualisation des moyens des communes et communautés de communes, soutenu par l’Etat, la Région Grand Est et le Département du Bas-Rhin. Des attachés de conservation et des chargés de mission dédiés à l’inventaire, au récolement, ou encore des spécialistes de la médiation apportent une ingénierie technique dans la mise en œuvre des projets.

La Conservation des musées du Parc constitue un réseau de dix musées en milieu rural dont les objectifs sont la qualité des projets muséographiques, le travail sur les collections, leur connaissance et leur diffusion auprès de tous les publics.

La force de ce réseau, s’appuie sur le subtil mélange entre l’engagement des bénévoles et l’accompagnement par les professionnels, dans le respect de la diversité des approches. Les résultats confirment que ce travail en réseau est une solution d'avenir pour les musées en milieu rural.

Ce réseau est le reflet de la richesse patrimoniale des Vosges du Nord avec des sites aux multiples facettes. Certains nous dévoilent l’histoire avec ses moments retentissants notamment la guerre de 1870. D’autres donnent à voir la vie d’autrefois que ce soit à la campagne ou dans les petites villes. D’autres encore nous étonnent, de par leur singularité, découvrant un pan de l’artisanat ou de l’industrie locale.


Pour découvrir chacun des 10 musées, cliquer sur la carte ou directement sur les liens ci-dessous.