La restauration du Retable d'Issenheim

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Heures d'ouverture

Mercredi – Lundi 9–18 h
Fermé le Mardi
1er Jeudi du mois 9–20 h

24/12 et 31/12 9–16 h
1/1, 1/5, 1/11/ et 25/12 : fermé

 

Actualités

Les sculptures de Saint Antoine, Saint Augustin et Saint Jérôme sont de retour depuis le 05.10.21

Depuis le 5 octobre, les sculptures du Retable d’Issenheim sont de retour après leur restauration à l’atelier du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France. Après une longue absence de trois ans, les sculptures de Saint Antoine, Saint Augustin et Saint Jérôme sont présentées à portée de regards des visiteurs. A partir de début janvier 2022, elles seront à nouveau exposées en hauteur dans la caisse du Retable.

Venez profiter de ce moment exceptionnel et admirer le travail de restauration qui révèle la qualité de la polychromie des sculptures et la cohérence avec les panneaux peints par Grünewald.

En savoir plus sur la restauration des sculptures

 

 

Venez admirer les panneaux restaurés du Retable !

Vous pourrez lors de votre visite découvrir le Retable d’Issenheim dans tout son éclat.

Les panneaux de saint Antoine, de saint Sébastien et de la prédelle ont été remis dans leurs encadrements restaurés. Ils retrouvent ainsi leur polychromie initiale. Les nuances de la prédelle faites de veines bleues, roses, vertes et bordeaux imitant le marbre réapparaissent tandis que les deux panneaux des saints donnent à voir un faux marbre passant de l’ocre au vert le plus foncé, imitant l’effet de la lumière naturelle se reflétant. Ces actions de restauration permettent ainsi aux panneaux déjà restaurés de retrouver leur éclat d’antan, constituant ainsi un choc visuel.

Au mois de juin, ce sont les restaurateurs support bois et encadrements qui sont entrés en action pour le remontage des panneaux latéraux (Saint-Sébastien et Saint-Antoine) et de la prédelle. Après des mois de travail dans les ateliers du centre de restauration de Vesoul, les encadrements sont revenus à Colmar, métamorphosés. Une étape qui marque un tournant dans la restauration qui devrait se conclure en début d’année 2022 avec le dégagement des repeints sur l’encadrement de la Crucifixion.

Début juillet , les restaurateurs ont posé un dernier vernis sur les panneaux, protégeant pour les siècles à venir l’œuvre des méfaits du temps. Les sculptures restaurées à Paris au C2RMF (Centre de Recherche des Musées de France) rejoindront leur écrin en prochainement.
Les dernières campagnes de restauration continueront avec le dégagement de la polychromie originale faux-marbre sur l’encadrement de la Crucifixion.

Au printemps 2022, le Musée fêtera cette restauration avec une programmation spécifique et un événement festif.

 

 

 

Vivez la restauration du visage de la Vierge et du corps du Christ du panneau de la Crucifixion

Restauration du visage de la Vierge de la Crucifixion

Sur les panneaux de la Crucifixion, le regard est encore plus qu’auparavant attiré par la blancheur retrouvée du vêtement de la Vierge qui en fait le linceul dans lequel son fils sera enterré. Son visage retrouve avec l’amincissement des vernis un teint verdâtre qui se détache sur l’ivoire et le blanc de son voile et de sa coiffe. Deux larmes coulent sur ses joues.