Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : A. Vaquero
 

Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
  • < Accueil
  • Collections
  • Histoire du musée >
 
 
PARTAGER  

Le musée Bonnat-Helleu, un siècle d'existence

Dernière mise à jour : 14/07/2016
Façade du musée Bonnat-Helleu ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : A. Vaquero
Façade du musée Bonnat-Helleu
Informations supplémentaires
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : A. Vaquero

Situé entre l'Adour et la Nive, le musée des beaux-arts de Bayonne a été érigé entre 1896 et 1898 sur les plans de l'architecte Charles Planckaert. Destiné à accueillir les collections acquises par la ville depuis les années 1830, le musée est baptisé "Musée Bonnat", en hommage au peintre Léon Bonnat (1833-1922), très généreux à l’égard de sa ville natale. Dès les années 1890, Bonnat avait en effet enrichi les fonds bayonnais qui accueilleront finalement, à sa mort, la majeure partie de sa fabuleuse collection de dessins, peintures, sculptures et objets d’art, soit près de 3000 œuvres majeures, datant du XIVe au XIXe siècle, ainsi qu’une collection d’antiques.

La générosité de Bonnat et l'aura de sa collection ont incité de nombreux particuliers à faire du musée le garant de la pérennité des œuvres d'art qu'ils avaient patiemment acquises. Des achats par la commune et des dépôts par l’État viennent compléter un ensemble qui fait référence, notamment dans le domaine des arts graphiques.

Seul musée français, en dehors du Louvre, à abriter des œuvres de Raphaël, Léonard de Vinci et Michel-Ange, il est l’un des 30 plus importants cabinets de dessins dans le monde.

Les enrichissements de la seconde moitié du XXe siècle (terres cuites de la collection Cailleux, legs Jacques Petithory, don et legs Howard-Johnston autour de Paul-César Helleu) font aujourd’hui du musée Bonnat-Helleu le gardien d’une collection sans équivalent entre Paris et Madrid.

À l’aube d’une importante restructuration engagée par la Ville de Bayonne, et soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication et la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de la Nouvelle-Aquitaine, l’établissement écrit aujourd’hui une nouvelle page de son histoire.