REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - statue, Vierge à l’enfant | Espace WebMuséo Musenor

N° d'inventaire: 
983.8

Domaine: 
Auteur(s): 
DE NOLE André
Titre: 
Vierge à l’enfant

Dénomination: 
statue
Précisions concernant la genèse: 
Anvers , église Saint-Charles-Borromée ?

Statut de l'oeuvre: 
Lieux création, exécution: 
Date de création ou d'exécution: 
1620 (?)
Techniques et matériaux: 
grès (taille directe, ronde bosse)

Dimensions: 
H. 110 cm ; l. 60 cm ; P. 41 cm ; VOLUM. 0,2706

Description: 
Vierge à l’enfant sculptée en grès, surmontant un croissant de lune. Telle une nouvelle Eve exempte du péché originel, elle piétine le serpent et sa pomme. Sont réunis ici plusieurs thèmes chers à la contre réforme : la présence du Saint Esprit symbolisé par la tête d’angelot ornant le diadème de la Vierge. Posée sur le croissant de lune, elle est en même temps la reine du ciel décrite dans l’Apocalypse de Saint-Jean et la nouvelle Eve écrasant le démon qui serre entre ses dents la pomme du péché originel.. Mais l’artiste a su retenir les leçons d’humanisation de la divinité de la fin du Moyen-Âge et de la Renaissance. Sa vierge est aussi une jeune femme radieuse aux gestes souples et élégants, aux vêtements au modelé aérien. L’enfant Dieu regarde les fidèles de haut, avec sérieux. Il s’agissait, pour les jésuites qui furent les principaux artisans de la contre réforme, de réaffirmer la primauté de l’Église Catholique Romaine face aux « hérésies » et, pour ce faire, rien n’était trop beau pour la plus grande gloire de Dieu. L’origine de cette vierge est incertaine. Malgré les tentatives d’attribution, l’auteur reste anonyme et la légende familiale des anciens propriétaires la placerait sur un des murs extérieurs de l’église Saint-Charles Borromée d’Anvers mais rien n’est moins sûr.

Mode d'acquisition: 
Date d'acquisition: 
06/12/1983
Propriété(s): 
propriété de la commune Saint-Amand-Les-Eaux
Ancienne(s) appartenance(s): 
MONTPELLIER Famille ; LILLE

Commentaire: 
Sont réunis ici plusieurs thèmes chers à la Contre­Réforme: la prèsence du Saint Esprit symbolisé par la téte d’angelot ornant le
diadéme de la Vierge dont il est rappelé qu’elle est à la fois la reine du ciel (croissant de lune) et la nouvelle Eve écrasant le
démon qui serre entre ses dents la pomme du péché originel.
Malgré un malencontreux sablage qui a estompé et épidermé ses reliefs, l’oeuvre demeure d’une grande beauté. La composition
inscrite dans un ovale réussit magnifiquement à suggérer l’apparition de cette jeune femme radieuse, la mère de Dieu, dont la
Contre­Réforme s’employa à developper le culte: élégance de la pose, douceur du visage delicatement penché, préciosité du
mouvement des poignets er du modelé des mains. Enfin, par la circulation de l’air autour du bambin et des bras de la Vierge, le
sculpteur évoque l’apesanteur de cette figure surgie des nuées célestes: image dont l’artiste connaissait maints exemples peints.
La position de l’enfant, interpretée et inversée, se souvient de la Vierge de Michel­Ange placée dans l’église Saint­Sauveur de
Bruges depuis le début du 16e siécle mais le groupe respire une harmonie nouvelle, une sensibilité discréte et apaisée, proche de
l’esprit du Correge qu’Otto Venius prolongea à Anvers et Bruxelles au début du 17e siecle.
La famille lilloise autrefois propriétaire de ce groupe faisait état de sa provenance prestigieuse, l’église Saint—Charles­Borromée
d’Anvers, et d’une attribution non moins ambitieuse à Francois Duquesnoy (Bruxelles, 1597 — Livorno, 1643).
Rien ne permet actuellement d’infirmer ou de confirmer cette tradition orale dont nous n’avons pu trouver les fondements. Les
marbres de couleur et le stuc furent les matériaux préférés des Jésuites pour décorer l’intérieur de leur église. Notre groupe fut­il
place sur un mur extérieur de l’édifice? La matière utilisée, le grés, permet de le supposer.
Par ailleurs, le style de notre Vierge exclut l’attribution à Francois Duquesnoy en Italie, c’est­a­dire après 1618. A cette date qui
paraitrait convenir à notre groupe, l’artiste, qui a 21 ans, achéve sa formation dans l’atelier paternel et nous ignorons tout des
oeuvres qui convainquirent l’archiduc Albert de lui attribuer une pension pour faciliter son voyage en Italie. C’est la raison pour
laquelle Christian Theuerkoff considère l’attribution à Francois Duquesnoy avant 1618 comme tres hasardeuse. Pourtant le
modelé du corps de Jesus, sensible et vivant, est là pour rappeler le talent particulier du sculpteur qui, en Italie, traita avec un rare
bonheur le thème de l’enfance en de joyeux et turbulents « putti ».
Faut­il chercher l’auteur de notre groupe dans l’atelier de Robert et Andries de Nole qui participèrent au décor de l’église
Saint­Charles­Borromée d’Anvers ?
Entre 1615 et 1625, sous l’impulsion de Rubens, peintres et sculpteurs « flamands» s’imprègnent de l’esprit baroque. En taillant
cette Vierge à l’Enfant, un artiste, qui pour le moment reste anonyme, a laissé l’émouvant témoignage d’un grand talent a la fois
imprégné du passé et sensible à la nouvelle esthétique.
(Texte de Geneviève Becquart in 10 ans d’acquisition FRAM de la Région Nord­Pas de Calais,Ed. ACMNPDC, 1992. p. 224)

Utilisations, destinations: 
Bibliographie: 
Type de document : Catalogue, Titre 1 : Catalogue illustré des achats réalisés de 1982 à 1984 avec l’aide des F.R.A.M., Edition : Ministère de la Culture ; Editions de la R.M.N., Ville : Paris, Adresse : R.M.N., Dates : 1985, Nombre d'exemplaires : 329, Selection de pages 1 : 93, ISBN : 2-7118-2.011-4 ---- Type de document : Catalogue, Auteur : Françoise Baligand ; Geneviève Becquart ; Simone Blazy ; Dominique Brême ; Annick Davy-Notter ; Jacques Foucart ; Laurence Le Cieux ; Françoise Maison ; Annie de Wambrechies-Scottez, Titre 1 : Peintures Sculptures XVIIe - XVIIe siècles, achats exceptionnels des Musées du Nord-Pas-de-Calais avec le concours du F.R.A.M., Edition : Association des conservateurs de la région Nord-Pas-de-Calais, Ville : Saint-Amand-les-Eaux, Adresse : Musée, Dates : 27 mars - 23 mai 1988, Nombre d'exemplaires : 2, Selection de pages 1 : 14-15

Source sujet(s) représenté(s): 
texte sacré ; Bible ; Nouveau Testament ; Livre de l'Apocalypse

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :