logo
Mehun-sur-Yèvre (18)

Musée Charles VII - Mehun-sur-Yèvre (18)

Bandeau d'illustration de l'espace WM : Musée Charles VII - Mehun-sur-Yèvre (18)
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Susana Pereira-Tavares
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Susana Pereira-Tavares
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Susana Pereira-Tavares, Philippe Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Susana Pereira-Tavares
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Susana Pereira-Tavares
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Baigneuse ou Nymphe au bain ; © Lancelin Bon
Numéro d'inventaire: 
996.1.117

Domaine: 
Dénomination: 
Description en langage naturel: 
- Baigneuse nue, s'apprêtant à entrer dans l'eau. Légèrement penchée en avant elle retient un drapé de sa main droite. Le tissu repose en partie sur le tronc d'arbre qui porte le sujet, à la façon des modèles antiques. Le pied de la baigneuse dépasse légèrement de la terrasse, évoquant le fait qu'elle va goûter l'eau avant d'y entrer.
- Les formes graciles, l'attitude candide et le regard doux ajoutent de la grâce au personnage. Ses cheveux sont remontés en deux tresses attachées sur le haut de la tête et la coiffure est agrémentée d'un ruban sert-tête.
- La coquille disposée aux pieds de la figure évoque l'allégorie du passage de l'enfance vers l'âge adulte.

Notes: 
La sensualité du modèle est accentuée par l'utilisation du biscuit de porcelaine (porcelaine cuite deux fois sans recevoir de couverte) ; l'aspect velours-mat permet d'adoucir encore les lignes et le regard.

Ce type de réalisation, relativement difficile à obtenir nécessite des moules complexes, composés de sous-pièces emboîtées les unes contre les autres, et des collages d’éléments coulés indépendamment les uns des autres. Lors des cuissons, il faut composer des supports de cuisson afin d’éviter l’effondrement ou la courbure excessive des sujets. Ici, malgré toute l’application qui a été nécessaire à la réalisation de ce sujet, il se repère encore de légères traces des coutures (micro-joints visibles entre les sous-pièces et les collages).

Représentation - Iconographie: 
femme (baigneuse, nudité)

Précisions concernant l'auteur: 
FALCONET Etienne-Maurice (Paris, 1716 ; Paris, 1791)

Technique et matériaux: 
Dimensions: 
H. 35,3 cm ; H. 1,4 cm ; D. 10,7 cm (terrasse)

Période (siècle ou millénaire): 
Utilisation - Fonction - Destination: 
Genèse: 
Précisions concernant la genèse: 
Variation autour du modèle sculpté de Falconet en marbre exposé au salon de 1757, inspiré d'une baigneuse peinte par F. Lemoyne en 1724.
Le modèle de Falconet, aujourd'hui conservé au musée du Louvre (M.R. 1846) a été largement diffusé. À cette époque, Falconet dirigeait l'atelier de sculpture de la manufacture de Sèvres. Il présenta le modèle en terre cuite pour le salon de 1757 et le biscuit en porcelaine fut produit dès l'année suivante.

Inscriptions - Marques: 
marque

Précisions inscriptions: 
Conet (gravé sur la terrasse, il manquerait le début du nom du sculpteur pour Falconet).

Collection: 
Nom du rédacteur de la notice: