Le Musée de l'Image | ville d’Épinal

De l’importance de Quantin dans l’histoire de l’Imagerie Pellerin

Les ressources du jeune Isidore (détail)
Les ressources du jeune Isidore (détail)
Additional information
Les ressources du jeune Isidore (détail)

L’ « Imagerie artistique » de Quantin, au-delà de son intérêt propre, revêt une importance majeure dans l’histoire de l’Imagerie Pellerin : sa modernité a suscité l’émulation dans les rangs de la vieille imagerie et a, de façon indirecte, permis l’éclosion d’un nouveau genre à Épinal.

 

Georges Pellerin, à la tête de la célèbre et florissante imagerie d’Épinal avec Pol Payonne, voit en Quantin un sérieux concurrent : voilà un éditeur enfantin qui s’entoure des meilleurs dessinateurs (Steinlen, Caran d’Ache…) – beaucoup sont issus de la presse parisienne – et qui renouvelle le genre de l’imagerie pour enfant non seulement dans les sujets, dans le ton, mais aussi dans les techniques. La réaction ne se fait pas attendre : en 1889, soit trois ans après le lancement de l’ « Imagerie artistique », Pellerin lance sa « Série aux Armes d’Épinal ». Au sein de cette collection, le sous-groupe intitulé « Histoires et scènes humoristiques, contes moraux et merveilleux », est le plus important. Les planches y sont les plus nombreuses – près de 500 en 1916 – et c’est dans ce groupe que la révolution est la plus forte : des artistes parisiens à la mode ou émergents sont sollicités. Les sujets et les compositions sont modernes : derrière l’impératif moral, encore présent, humour et divertissement envahissent les planches. Si Pellerin n’adopte pas la chromotypographie et conserve la technique du pochoir, l’utilisation d’aquatypes à sept ou neuf couleurs permet toutefois une belle superposition de teintes. Enfin, les cases rigides et sages plient sous le poids de la modernité : elles s’ornementent, se tordent, s’allongent, s’adaptent aux besoins du récit, voire disparaissent. Surtout, elles poussent parfois encore plus loin le principe de la narration séquentielle amorcé par Quantin ; principe qui annonce, en grande partie, la bande dessinée à venir… À ce titre, l’ « Imagerie artistique » et, à sa suite la « Série aux Armes d’Épinal », amorcent un tournant majeur.

LE LION ENFUMÉ (titre inscrit)
LE LION ENFUMÉ (titre inscrit) | LE LION ENFUMÉ (titre inscrit)
Auguste mystifié (titre inscrit)
Auguste mystifié (titre inscrit) | Auguste mystifié (titre inscrit)
VIEUX HABITS (titre inscrit)
VIEUX HABITS (titre inscrit) | VIEUX HABITS (titre inscrit)
Un Miracle ! (titre inscrit)
Un Miracle ! (titre inscrit) | Un Miracle ! (titre inscrit)
BIEN VOLÉ NE PROFITE JAMAIS (titre inscrit)
BIEN VOLÉ NE PROFITE JAMAIS (titre inscrit) | BIEN VOLÉ NE PROFITE JAMAIS (titre inscrit)
LES RESSOURCES DU JEUNE ISIDORE (titre inscrit)
LES RESSOURCES DU JEUNE ISIDORE (titre inscrit) | LES RESSOURCES DU JEUNE ISIDORE (titre inscrit)
Gaspard et Martin (titre inscrit)
Gaspard et Martin (titre inscrit) | Gaspard et Martin (titre inscrit)
CHASSE & PECHE (titre inscrit)
CHASSE & PECHE (titre inscrit) | CHASSE & PECHE (titre inscrit)