REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - Les Oeuvres de Miséricorde | Espace WebMuséo Musenor

© RMN/ René-Gabriel Ojéda
N° d'inventaire: 
P.46.1.335

Domaine: 
Auteur(s): 
MAITRE DU FILS PRODIGUE (auteur ; peintre)
Titre: 
Les Oeuvres de Miséricorde

Statut de l'oeuvre: 
Ancienne(s) attributions(s): 
BREUGHEL Pieter II le Jeune dit BRUEGEL D'ENFER
MANDYN Jan
Précision sur la création ou l'exécution: 
16e siècle (2e quart) (Entre)
16e siècle (3e quart) (Et)

Techniques et matériaux: 
Huile sur bois

Dimensions: 
Hauteur en cm : 94,4
Largeur en cm : 124,3

Dépôt: 
Dépôt : Hospice de Valenciennes
Précisions sur le dépôt: 
Date d'entrée : 1909

Ancienne(s) appartenance(s): 
Collection privée, Dècle Julien Benoît, Valenciennes, Donné par Julien Dècle aux Hospices de Valenciennes ; Collection publique, Hospices de Valenciennes, Valenciennes

Inscriptions: 
inscription
Numéro d'inventaire
Chiffre
Précisions sur les inscriptions: 
Français, Au dos, A droite, propriété des Hospices de Valenciennes
Au dos, Au centre, M VAL / P 46 1 335
Au dos, A droite (inscrit à l'envers), 55
Au dos, En haut, au centre (inscrit à l'envers), 183

Bibliographie: 
1909, Valenciennes, Catalogue du Musée.
n°183 (comme P. Breughel)
1923, Valenciennes, Catalogue du Musée.
n°183 (attr. à Breughel P.)
1931, Valenciennes, Catalogue du Musée.
n°147, p. 73, (Comme "Mandyn")
1932, Valenciennes, Catalogue Musée
p.3, n°3, Tableaux. Ecole Flamande (comme Mandyn)
1954, Marlier
Le tableau des moeurs, p.248-249, note 27
1961, Marlier, Koninklijk Museum
Marlier, Georges, L'Atelier du Maître du Fils Prodigue, p.10-11, fig.3
1988, Réau, Iconographie de l'art chrétien
tome second, Iconographie de la Bible, II, Nouveau Testament, p.749 (comme Mandyn)
1988, Genaille, Koninklijk Museum
p.181, Le Paysage dans la peinture des anciens Pays-Bas au temps de Bruegel, 1988, Antwerpen
1992, Schwalek, Peintures Flamandes du XVIe
p.41-42
1998, Valenciennes, guide des collections
n°20, p. 43

extrait de l'ouvrage :

On a rassemblé sous le nom du Maître du Fils prodigue les oeuvres d'un peintre anonyme anversois, à partir d'un tableau caractéristique : Le Fils prodigue en galante compagnie du musée de Vienne. Ce peintre fut à la tête d'un atelier très productif, entre 1530 et 1560, d'où sont sortis de nombreux tableaux, principalement religieux.
Cette peinture présente de grands rapports avec celle de Vienne. La composition même de l'oeuvre, avec un large paysage au sein duquel sont disposés des groupes de personnages, est typique du Maître. Cette conception se prête d'ailleurs bien à l'illustration des oeuvres de miséricorde, chacune des sept actions se trouve ainsi décrite de façon bien spécifique : donner à manger à ceux qui ont faim, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus… Le type des personnages est également particulier au peintre : de longues jambes qui reposent sur la pointe des pieds et qui confèrent une allure sautillante, des visages avec de longs nez, des mentons pointus qui donnent ce profil si caractéristique en casse-noisette.
Le style de l'artiste se trouve ici parfaitement représenté. Le Maître du Fils prodigue mêle en effet avec une franche saveur des éléments classiques d'origine italienne (le groupe savamment composé de la belle élégante et de l'estropié du premier plan) à des éléments réalistes (les corps mutilés, les détails des costumes, etc.).

Patrick Ramade
2013, Valenciennes, Guide des collections
p. 49, repr.

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :