REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - Sans titre | Espace WebMuséo Musenor

N° d'inventaire: 
2003.03.0001 (02)

Auteur(s): 
ARP Hans

DELAUNAY Sonia, TERK Sonia (née)
Titre: 
Sans titre

Statut de l'oeuvre: 
Lieux création, exécution: 
Date de création ou d'exécution: 
1950
Techniques et matériaux: 
papier vélin d'Arches (lithographie en couleurs)

Dimensions: 
largeur en mm 280
Hauteur en mm 380 (feuille)
largeur en mm 210
Hauteur en mm 270 (dessin)

Mode d'acquisition: 
Date d'acquisition: 
2003
Commentaire: 
Le Carnet de Grasse est un album de dix lithographies d’après des dessins composés en 1942-43. Cette œuvre est réalisée à quatre mains par Jean Arp, Sophie Taeuber-Arp, Alberto Magnelli et Sonia Delaunay. En octobre 1939, Magnelli trouve refuge à Grasse. Il y accueille ses amis qui fuient l’invasion allemande. L’idée d’un travail à plusieurs mains revient sans doute à Jean Arp, pour qui la notion de travail collectif dans lequel fusionneraient les individualités correspond à l’esprit du mouvement Dada. Dans son recueil de souvenirs Jours Effeuillés, Arp évoque cette fructueuse collaboration : « Nous les avons exécutées, parfois à deux, parfois à trois ou à quatre. Ce sont des duos, des tercets, des quatuors.
Quatre instruments font une consonance harmonieuse. Quatre personnes se confondent, s’effacent, se soumettent pour atteindre une unité plastique. Des lignes d’une main sillonnent les espaces en couleurs construits par une main sœur ».

La planche n°2 est un modèle d’harmonie. Les disques et demi-cercles sont l’œuvre de Sonia Delaunay. Ils sont caractéristiques de l’orphisme, mouvement consistant en la composition de formes géométriques concentriques et colorées destinées à produire des sensations de vibrations et de vitesse. Le regard parcourt immanquablement les formes, allant de l’une à l’autre, dans un jeu circulaire qui interdit à l’œil de se fixer sur un point précis.
La ligne pure parcourant la surface de la feuille est de la main de Jean Arp. Elle est le signe de la liberté et de la grâce inhérente à sa création. Elle est le contrepoint à la composition structurée de Delaunay et relie tous les éléments dans un équilibre naturel. Les disques de Delaunay occupent l’espace, tandis que la ligne de Arp le construit. Bien que contraire à l’esprit de l’œuvre, il est tentant d’essayer d’identifier les contributeurs de chaque planche. Protégés des bombes par Sonia Delaunay, les dessins gagnent Paris en 1945 pour être imprimés en lithographie en 1950. Le Carnet de Grasse reste un modèle de collaboration artistique absolument exceptionnel.
[Paul Ripoche in journal d’exposition, Sortis du Fonds # 1, albums, portfolios, livres d'artistes, musée de Gravelines, 28 nov. 2010 - 06 fév. 2011]

Mots-clés musée: 
Mots-clés Participatifs: 
Keywords
Add
 

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :