REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - Sans titre | Espace WebMuséo Musenor

N° d'inventaire: 
AC.2010.002.6

Domaine: 
Auteur(s): 
KLASEN Peter
Titre: 
Sans titre

Statut de l'oeuvre: 
Date de création ou d'exécution: 
2009
Techniques et matériaux: 
papier (tirage)

Dimensions: 
Hauteur en cm : 60
Largeur en cm : 80

Description: 
Tirage photographique numérique sur papier

Date d'acquisition: 
2010
Commentaire: 
Oeuvre réalisée sur le site d'Ascométal à l'occasion d'une commande photographique passée à l'artiste par le LAAC et d'une résidence en 2008-2009 de Peter Klasen à Dunkerque. Peter Klasen nous propose un portrait du territoire dunkerquois : L’artiste enregistre, constate, énumère, retrace : il tisse avec la machine des liens intimes et s’en approche, comme pour nous la faire toucher, ou au contraire reprend une distance nécessaire pour nous révéler le gigantisme et la toute-puissance industriels. Peter Klasen a découvert Dunkerque à la fin des années 1970 invité par Gilbert Delaine, fondateur de la collection du LAAC, qui initiait alors le projet fou de rallier les chefs d’entreprises et les artistes de l’époque à la cause d’une création ex-nihilo d’un musée d’art contemporain dans cette ville à la pointe de l’industrie. Les premiers regards de l’artiste sur Dunkerque dans ces années s’arrêtent sur la raffinerie. Depuis lors, Peter Klasen est revenu régulièrement à Dunkerque dont il aime les paysages où la nature puissante matérialisée par la mer et le vent affronte les gigantesques sites industriels. La commande photographique et la résidence en 2008-2009 initiée par le LAAC qui l’a invité lui a permis cette fois d’aller au delà des portes, des panneaux d’interdiction et des grillages. Les sites d’Aluminium Dunkerque, Ascométal, Kernéos, Lesieur, le Port autonome et le site dunkerquois de la SNCF lui ont été ouverts. Klasen est entré dans les usines, a déambulé sur les quais, les lieux de dépôt ou aux abords des chaînes de production, des coulées, des broyeurs, des hauts fourneaux, des grues, des motrices... et a immortalisé la force plastique de chacun de ces lieux. L’aspect net et irréprochable ou l’errance feinte de tuyauteries de l’usine agroalimentaire Lesieur, le tapis de poussière qui rend tous les objets veloutés chez le producteur de ciment fondu Kernéos, les amoncellements de ferraille coulée en « blom » destiné à la refonte chez Ascométal, l’éclat de la coque rouge d’un méthanier sous les rayons du soleil ou les meurtrissures des carrosseries des engins portuaires… Peter Klasen a tiré de cette immersion dans le monde industriel une série d’images au fort pouvoir attractif, à la fois par les couleurs, les lumières, l’étrangeté du sujet et celle de l’angle de vue… (Sophie Warlop-2010)

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :