REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions

N° d'inventaire: 
P 13

Domaine: 
Auteur(s): 
MONTEMEZZANO Francesco
Titre: 
La Rhétorique ; L'Eloquence

Statut de l'oeuvre: 
Ancienne(s) attributions(s): 
FARINATI Giambattista
CALIARI Paolo dit VERONESE
Date de création ou d'exécution: 
16th century
Précision sur la création ou l'exécution: 
XVIe siècle, 2e moitié

Techniques et matériaux: 
Peinture à l'huile sur toile

Dimensions: 
L. cm : 101.5
H. cm : 101.5
Hauteur avec cadre en cm : 120,3
Largeur avec cadre en cm : 121
Epaisseur avec cadre en cm. : 12,5

Description: 
Richement vêtue et parée, une jeune fille assise tient un caducée de la main gauche ; le geste de la droite exprime la démonstration.

Date d'acquisition: 
1857
Ancienne(s) appartenance(s): 
MOTTEZ Victor - BENVIGNAT Charles, Provient du Palais Barbarigo à Venise; acquis à une date inconnue par Victor Mottez et Charles Benvignat lors d'une vente à Milan. Le tableau fut mis en dépôt au musée en 1850 puis Mottez et Benvignat le vendent au musée en 1857.

Commentaire: 
La Rhétorique appartient avec L’Astrologie, La Géométrie et La Dialectique (Lille, Musée des Beaux-Arts) à une série allégorique des Arts Libéraux qui décoraient le Palais Barbarigo à Venise. Elle est représentée sous les traits d’une jeune femme qui tient de la main gauche un caducée, attribut de Mercure considéré comme le dieu de l’éloquence. A ses pieds, deux livres évoquent la connaissance. De forme circulaire, les tondi ont été intégrés dans un encadrement carré. Les personnages étant vus du dessous, les tableaux étaient vraisemblablement destinés au décor supérieur des murs ou à des dessus de porte et non au décor d’un plafond. La figure de La Rhétorique s’inscrit harmonieusement dans la forme circulaire du tondo dont elle occupe la quasi-totalité de la surface à l’exception d’un morceau de ciel bleu. Le contraste entre le volume puissant du corps et la petite taille de la tête s’inscrit dans la tradition maniériste initiée avec le Tondo Doni de Michel Ange (Florence, Musée des Offices). En revanche, le traitement du drapé qui accentue la plastique du personnage, la facture rapide et large des étoffes, les accords des bleus, verts émeraude, roses et ors décolorés par la lumière sont autant d’éléments empruntés à Véronèse décorateur. Entré au musée de Lille à cinquante ans d’intervalle, ces quatre tableaux proviennent du même ensemble. Ils présentent pourtant des différences de qualité qui les ont fait donner à plusieurs mains. C’est Fiocco (Fiocco, 1934) qui proposa l’attribution à Montemezzano pour La Rhétorique et L’Astronomie. Cette attribution est aujourd’hui acceptée pour l’ensemble de la série. [FIOCCO G., Paolo Veronese, Rome, 1934.]

Bibliographie: 
Reynart Ed., 1875
Reynart Ed., Catalogue des tableaux, bas-reliefs et statues exposés dans les galeries du musée des tableaux de la ville de Lille, Lille : Imprimerie Lefebvre-Ducrocq, 1875, 5e édition, notice n°100 pages 34-35 (Veronèse)
Lenglart J., 1893
Catalogue des tableaux du musée de Lille, Lille : Imprimerie Lefebvre-Ducrocq, 1893, notice n°140 page 49 (id.)
Benoit F., 1909
"La peinture au musée de Lille ", Paris, Hachette, 1909, tome III, notice n° 201-202 pages 557-558, repr. ( gravure de Paul Dujardin ) Pl. 155.
Gavelle E., Turpin P., 1920
Cent tableaux du musée de Lille, Lille, Raoust Leleu sans date [1920] notice n°140 page 13
Oursel H, 1984
"Le Musée des beaux-arts de Lille", Paris, ed.Dessain et Tolra, 1984. pages 5 et 41, fig.n°29 page 41
Brejon de Lavergnée A. et De Wambrechies A, 1999
Musée des Beaux Arts de Lille - Catalogue Sommaire Illustré des Peintures - I - Ecoles Etrangères - p.156 - repr.

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :