Les Musées de Narbonne
Les Musées de Narbonne (logo)

Acquisitions 2014

La bénédiction du croisé - Pontifical de Pierre de la Jugie (1350) ; © Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne
La bénédiction du croisé - Pontifical de Pierre de la Jugie (1350)
Additional information
© Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne
recto
Etude de nu assis - ICHE René
Additional information
© Angelique Paitrault ; © Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne
recto 2014.2.1

Etude d'arbre - Hippolyte LAZERGES ; © Angelique Paitrault ; © Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne
Etude d'arbre - Hippolyte LAZERGES
Additional information
© Angelique Paitrault ; © Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne
2014.4.2

Portrait de Marie Cros par Henri CROS (1840-1907) ; © LAUTHELIN Catherine ; © Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne
Portrait de Marie Cros par Henri CROS (1840-1907)
Additional information
© LAUTHELIN Catherine ; © Ville de Narbonne ; © Palais-Musée des Archevêques de Narbonne

Les collections des musées ont vocation à s'enrichir régulièrement de nouvelles acquisitions, par le biais de dons, de legs ou d'achats.

Dernièrement, les collections médiévales des musées de Narbonne se sont enrichi d’une œuvre essentielle dans son histoire. La Ville a en effet acquis une demi-page appartenant au Pontifical de Pierre de la Jugie (1350), manuscrit majeur du 14e s français. Ce manuscrit sur vélin avec illustrations polychromes et majuscules dorées de 185 feuillets est une œuvre monumentale, réalisée par plusieurs ateliers en 1350 pour la prise de fonction de l’Archevêque. La demi-page achetée par la Ville de Narbonne appartient aux dix feuillets qui ont été enlevés du manuscrit à une date indéterminée, sans doute à la fin du 19e s. Elle porte en illustration la bénédiction du croisé, ainsi que le début du texte qui décrit le rituel. D’autres fragments du Pontifical sont identifiés et conservés dans des collections publiques, alors que certains restent introuvables.

Fait rare, le Pontifical est encore conservé dans la cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur. Classé au titre des monuments historiques en 1911, il constitue une des pièces phares de la salle du Trésor et est la propriété de la Ville de Narbonne depuis la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905. Le manuscrit, outre ses fonctions ecclésiastiques, est aussi un objet somptuaire, à travers lequel l’archevêque manifeste son goût pour les arts, et le prestige de sa fonction.

Le demi-feuillet a été acquis pour le Musée d’art au mois de Juillet 2014, après avis favorable de la Commission Scientifique Régionale.

 

Au nombre des récentes acquisitions du musée également, une étude de décor (huile sur papier) pour la Terre des Pharaons de Howard Hawks par Alexandre Trauner datant de 1954 ; quatre dessins de nus (plume et encre noire) de René Iché datant de la première moitié du 20ème siècle ; quatre études d'arbre à la pierre noire sur papier bleu d'Hippolyte Lazerges datant de 1875 ; une étude de quatre femmes nues à la mine de plomb sur papier, le portrait de Marie Cros (peinture à la cire), un buste en plâtre, une pâte de verre et un médaillon en terre cuite  d'Henri Cros dont les notices seront prochainement en ligne.