Super domaine: 
Mode d'Acquisition: 
Anciennes appartenances: 
Numéro d'inventaire: 
2145

Dénomination: 
Appellation vernaculaire: 
Bota-Harria

Lieu de création: 
Millésime de l'oeuvre: 
1872

Période (siècle ou millénaire): 
Exécutant: 
Précisions concernant l'exécutant: 
Carrier

Période d'utilisation: 
Lieu d'utilisation: 
Précisions sur l'utilisation: 
Le "buteur" se sert de la "table" circulaire pour y faire rebondir la pelote et l'envoyer en direction du mur de frappe au pied duquel se trouvent les adversaires. Dans son étude publiée en 1929, E. BLAZY le décrit ainsi : "Dans certaines parties de pelote on remarque, en plein terrain, un instrument singulier qui s'appelle le butoir. C'est un billot de bois rond, placé sur un trépied, dont la partie supérieure est taillée en plan incliné. Ce plan est soigneusement poli, quelquefois même renforcé par une plaque de marbre. Il sert au joueur qui bute ou fait le service, à la faire bondir et à la relancer, au rebot avec la main, au lachoa avec le gant. En basque on l'appelle "bota-harria". Pour le jeu de rebot on le place à 30 mètres du mur, pour le lachoa, à une plus grande distance vers le fond de la place. Quelques-uns de ces butoirs sont très primitifs, d'autres au contraire, travaillés avec soin, agrémentés de quelques ornements et le trépied est utilisé pour soutenir une petite étagère sur laquelle on dépose la réserve de balles. Cet instrument doit être aussi ancien que le jeu de lachoa lui-même. Le lachoa se jouait autrefois sur de la terre battue, ou sur des places dont le fond était recouvert de gazon. Il y était difficile de faire rebondir la balle d'une façon régulière pour buter, d'autant que les balles sont pour ce jeu, lourdes, dures et peu vives... On imagina alors d'installer un tronc de colonne en pierre qui offrait une surface à réaction sûre, s'élevant à une certaine hauteur pour avoir la balle à hauteur du bras. Pour alléger ce tronc de colonne et assurer son équilibre on le plaça sur un trépied dont les bases sont plus larges et l'assise plus solide... Dans quelques villages, comme aux Aldudes par exemple, le butoir est un plan incliné en pierre sur maçonnerie adossée à un mur de maison qui forme le fond de la place. Dans les places classiques de rebot, il y a un carré de dallage de pierre, à 30 mètres du mur, qui s'appelle "botaharria" la pierre à buter. Elle servit primitivement à faire bondir la balle pour le but, maintenant on y installe le butoir qui est plus commode."

Technique et matériaux: 
Libellé sur techniques et matériaux: 
Pierre taillée

Description en langage naturel: 
Cylindre galbé et tronqué formant une "table" circulaire, légèrement inclinée.

Dimensions: 
Hauteur totale en cm : 80 ; Diamètre total en cm : 43 ; Poids en kg : 212

Groupe: 
Page d'accueil | Recherche multi-critères | Portail thématique | Aide en ligne | Administration