logo titre en image
Espace ressources de la Maison de la culture de Grenoble

Rejoignez-nous sur

logo MC2 logo Facebook logo Twitter
Nature: 
Nom(s) manifestation(s): 
Lieu(x): 
Genre(s): 
Artiste(s): 
Compagnie(s) / Ensemble(s) / Groupe(s) : Béjart Ballet Lausanne
Description(s): 
Périodiquement, Maurice Béjart quitte les rives du Lac Léman et visite son pays natal, où il semble savourer comme un morceau de choix les chants de louanges et les rejets violents qu'il draine sur son passage. Il est vrai que l'ambition de Béjart, créateur du Ballet du XXe siècle et interprète inoubliable
de Symphonie pour un homme seul en 1960, se prête vigoureusement à la dispute, au sens classique du terme, et se moque bien du pur académisme
comme de la franche avant-garde. Qu'un large public associe son nom à celui de la danse moderne ne l'étonné pas : "C'est ce qui arrive lorsque l'on dépasse sa propre discipline. En ce qui me concerne, j'aime la danse plus que tout, mais je m'intéresse aussi à la musique, au cinéma, à la littérature, à la politique, à la vie du monde...", explique-t-il dans son livre Cap Rudra. Ses dernières créations dévoilent son penchant pour le théâtre. Ainsi, La Ballade de la rue Athina illustrant une musique de Manos Hadjidakis, entraîne la danse dans la plus vieille rue d'Athènes. Située en plein coeur de la ville, elle égrène joyeusement tavernes, bordels, cinémas pornos, hôtels douteux, cafés, bureaux administratifs... Quant an Mandarin merveilleux, totalement fidèle au découpage dramatique de l'oeuvre de Bela Bartok, il explore l'univers des bas-fonds de la Mittel Europa qui inspira "M le maudit" à Fritz Lang. Une dramaturgie qui n'est pas absente non plus de L'art du pas de deux, réflexion sur la danse et l'amour, où Béjart chorégraphie sa vision du Paradis perdu.