logo titre en image
Espace ressources de la Maison de la culture de Grenoble

Rejoignez-nous sur

logo MC2 logo Facebook logo Twitter
Nature: 
Nom(s) manifestation(s): 
Lieu(x): 
Genre(s): 
Artiste(s): 
Auteur(s) / compositeur(s) : MOZART Wolfgang Amadeus

Livret : PETROSELLINI Giuseppe

Mise en scène : COUTANCE Guy
Description(s): 
Présentation. : Opéra de jeunesse ? Longtemps considérée comme une œuvre mineure, la Finta Giardiniera s'ouvre maintenant à d'autres regards. Notre époque contemporaine, ainsi que le recul acquis sur l’œuvre mozartienne, permettent de replacer l'opéra sous un éclairage beaucoup plus positif et annonciateur de l'avenir. Ce qui frappe surtout c'est à travers et pour la première fois, le mélange des genres séria et buffa, l'étrange poésie lunaire de l'ouvrage et l'irruption brutale de la folie chez les deux protagonistes principaux, pourtant archétypiques du genre de la comédie lyrique d'alors. On est plus proche du trouble shakespearien que d'un jardin classique à la française, qui, subtilement, se décalerait petit à petit, mû par la seule force des passions.
En outre, parler d'opéra de jeunesse à propos d'un compositeur qui a déjà derrière lui tant d’œuvres théâtrales (huit, pour être précis) perd un peu de son sens, surtout si l'on entend par œuvre de jeunesse celle où, justement, manque l'expérience.
En revanche, si l'on veut ainsi qualifier la verdeur, la fraîcheur, la spontanéité, alors le terme de jeunesse devient le plus beau, le plus vrai des compliments. Et sous cet angle, l’œuvre peut se présenter comme l'exact reflet du "sturm und drang" et anticipe à travers le "singspiel" sur l'opéra romantique allemand, celui de Weber comme celui de Wagner. Et poussant plus loin, on pourrait
même dire qu'il y a dans Finta Giardiniera d'étranges résonances straussiennes, tout un monde semblable à celui qui tournera autour de la Maréchale ou d'Ariane, à la vitesse accélérée déjà de l'ambiguïté du désir, de l'Europe cosmopolite et du vertige du temps. Vienne toujours...