logo titre en image
Espace ressources de la Maison de la culture de Grenoble

Rejoignez-nous sur

logo MC2 logo Facebook logo Twitter
Nature: 
Nom(s) manifestation(s): 
Lieu(x): 
Genre(s): 
Artiste(s): 
Chorégraphie(s) : DUBOC Odile
Description(s): 
C'est lorsqu'elle crée Insurrection au Cargo de Grenoble en 1989, comme un clin d'oeil un peu exaspéré aux fastes commémoratifs de la Révolution française, qu'Odile Duboc est enfin reconnue du grand public. La fluidité discrète de sa gestuelle, en écho à la musique intérieure des corps, propage une émotion farouchement indolente. Une qualité mise en valeur par les lumières magiques de Françoise Michel, sa complice depuis la création de leur compagnie Contre Jour, voici plus de dix ans. Pour le Projet de la matière, un troisième larron les a rejointes, la plasticienne Marie-José Pillet étant chargée de fournir aux danseurs des objets-matière qui n'ont rien à voir avec un décor.
Car cette pièce n'existe que dans le rapport interactif entre les gros galets mous qui accueillent le sommeil des danseurs, et leur gestuelle en apesanteur qui évoque tour à tour un bestiaire imaginaire, une peinture de l'Antiquité, les matières molles de Dali ou une partie de trampoline diffusée au ralenti. Cette danse se regarde comme un tableau : on peut prendre le temps de s'attarder sur un détail, se laisser happer par la multitude de sons qui remplacent la
musique, et, par là, rejoindre le rêve minéral où sont plongés les danseurs. Une dérive inhabituelle et rare.