logo

Détail de notice

Lien : 
http://webmuseo.com/ws/musee-chemiserie/app/collection/notices/record/447
Numéro d'inventaire : 
1991.79.2.15 ; 1991.11/0256
Désignation : 
Utilisation / destination : 
Technique et matériaux : 
Dimensions : 
H. 9,3 ; l. 8,1
Description : 
Intérieur d’une cuisine d’une grande maison bourgeoise avec au premier plan, une lessiveuse
Représentation : 
entretien du linge ; lessiveuse
Intérêt / commentaires : 
Texte au verso:
La dernière perfection et la meilleure jusqu’à ce jour
Par ce nouveau système, on peut étendre et déplacer son linge à volonté, comme dans un cuvier, on peut enfin mettre 30 0/0 de linge en plus que dans n’importe quelle lessiveuse, puisque cette lessiveuse n’a aucun accessoire intérieurement.
L’arrosage de cette nouvelle lessiveuse se fait par la pression d’une double cuve mobile placée dans la première et à la distance de 3 millimètres, qui, par sa disposition, se trouve hermétiquement fermée.
La partie supérieure de cette double cuve est percée tout autour des petits trous qui forment jet d’eau. Son fonctionnement est remarquable au point de vue des services qu’elle est appelée à rendre aux bonnes ménagères qui certainement ne voudront plus se servir de lessiveuses à tubes au milieu, lorsqu’elles auront connaissance de cet appareil vendu avec toute garantie.
On peut également couler avec des cendres, avantage considérable pour la province.
On ne saurait donc jamais faire assez ressortir ces avantages, c’est en en faisant l’essai qu’on reconnaîtra l’utilité de la Lessiveuse Française.
Tremper son linge, le poser dans la lessiveuse, faire dissoudre le savon et la carbonate d’avance à l’eau bouillante et les mêler à la quantité d’eau indiquée d’autre part, et jeter le tout sur le linge.
Deux à trois heures d’ébullition suffisent pour le coulage.
Rédacteur de la notice : 
Contact mail :