LA VIE QUOTIDIENNE

MACHINE À LAVER ; © DanielSohier ; © Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande
MACHINE À LAVER
Additional information
© DanielSohier ; © Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande

Encore aujourd’hui, le quotidien des familles est rythmé par un ensemble de tâches ménagères telles que la cuisine, le ménage ou l’entretien du linge. L’évolution des équipements ménagers à partir de la fin du XIXe siècle et essentiellement au XXe siècle, a révolutionné les habitudes et apporté une notion de confort domestique qui était, jusque-là, absente des foyers.

 

LA CUISINE

Tandis que dans les familles aisées, la cuisine constitue une pièce à part, de nombreuses habitations sont composées uniquement d’une pièce où se trouve la cheminée. Jusqu’au Moyen-Age, les cheminées à foyer central sont privilégiées avant d’être appliquées sur les murs de l’habitation. De nombreux ustensiles sont à disposition : crémaillères pour suspendre marmites et autres récipients, grils à plateau fixe ou tournant, rôtissoires, moules à gaufres, trépieds pour supporter les récipients. La cuisine à l’âtre, ou à la cheminée, prédomine jusqu’au début du XXe siècle.

 

LE CHAUFFAGE ET L’ÉCLAIRAGE

L’arrivée du gaz, puis de l’électricité, au sein des foyers dès le XIXe siècle, mais essentiellement au XXe siècle, modifie radicalement les gestes du quotidien. Que ce soit pour la cuisson des aliments, le chauffage, l’éclairage, le lavage ou encore le repassage, les ustensiles et autres appareils ménagers se multiplient : des fers à repasser à braises on passe dans les années 1930 aux premiers fers électriques. L’éclairage évolue également : les lampes à huile ou à pétrole sont supplantées par l’éclairage au gaz puis à l’électricité. Les chaufferettes et briques chauffantes utilisées pour réchauffer le lit sont alors remplacées au profit des premiers radiateurs en fonte.

 

L’ENTRETIEN DU LINGE

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’entretien du linge constitue une tâche difficile pour les femmes. Elles se rendent généralement au lavoir qui constitue alors un lieu d’échanges et de convivialité. Armées de leur battoir, de leur planche à laver et de leur carrosse, qui est une sorte de caisse de bois où elles s’agenouillent afin de protéger leurs jambes des éclaboussures, les femmes organisent la grande buée qui a lieu une à deux fois par an. L’arrivée des premières machines à laver le linge, durant le premier quart du XXe siècle, révolutionne le quotidien de nombreuses femmes. Ces machines étant onéreuses, il faut attendre plusieurs décennies avant que chaque maison en soit équipée.

 

UNE ÉVOLUTION SOCIALE

Le Salon des Arts ménagers organisé en 1925 ouvre la voix aux premiers crédits à la consommation et favorise l’équipement des familles en appareils ménagers. On entre ainsi peu à peu dans l’ère de la société de consommation. Le temps consacré aux tâches ménagères diminue alors au profit du temps consacré aux loisirs. Dans chaque famille, la transmission des savoirs entre la mère et la fille évolue : la mère ne transmet plus un savoir-faire pratique mais un savoir-faire technique.

 

LA VIE QUOTIDIENNE DANS LA COLLECTION

DU PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE

La collection du Parc aborde de nombreux aspects de la vie quotidienne: la toilette, la cuisine à l’âtre, le repassage, la lessive.

gril
gril | gril
machine à laver
machine à laver | machine à laver
dépliant, Le Rêve
dépliant, Le Rêve | dépliant, Le Rêve