LE VERRE

FLACONS À PARFUM ; © Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande
FLACONS À PARFUM
Additional information
© Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande

LE VERRE EN HAUTE-NORMANDIE

Dès l’époque gallo-romaine, la présence d’ateliers de verriers est attestée en forêt de Brotonne et en forêt d’Eu. Quatre familles de verriers dominent alors la profession au XVe siècle et leur alliance conduit à la création d’ateliers de verre à vitre dans les forêts d’Eu, du Hellet, d’Eawy et de Lyons. La venue de familles originaires du sud de la France permet l’introduction de la fabrication du cristal dès le XVIIe siècle. Au XVIIIe siècle et au XIXe siècle, trois verreries sont installées à la périphérie de la forêt de Brotonne à Hauville, au Landin et à la Mailleraye. Elles fabriquent surtout de la gobeleterie.

Au XIXe siècle, la production prend un nouveau tournant en s’orientant davantage vers la gobeleterie et le flaconnage de pharmacie et de parfumerie. La physique et la chimie sont également des débouchés intéressants pour les ateliers verriers.

Alors que la majorité des flacons est encore soufflée à la bouche, l’arrivée de la verrerie semi-automatique dans les années 1920 où l’air comprimé remplace le souffle du verrier, conduit de nombreux ateliers à fermer leurs portes, le travail artisanal disparaissant progressivement. Ce progrès technique permet aux verriers de proposer aux parfumeurs français des produits de très grande qualité. L'implantation de nombreuses entreprises spécialisées dans le flaconnage fait de la Glass Vallée, située dans la vallée de la Bresle, un pôle mondial de référence en matière de flaconnage de luxe.


LA FABRICATION DU VERRE ET SES USAGES

Il existe deux types de verre : le verre plat et le verre creux. La première technique est utilisée dans la fabrication des verres à vitre tandis que la seconde concerne plus particulièrement la gobeleterie, la bouteillerie et le flaconnage.

La fabrication du verre creux comporte plusieurs étapes : le cueillage d’une petite quantité de verre appelée paraison, le soufflage d’une préforme puis son gonflage dans un moule adoptant la forme de l’objet à fabriquer.

Le verre plat peut être obtenu selon deux techniques : la première, celle du verre soufflé en manchon consiste en la fabrication d’une bulle cylindrique que le verrier coupe aux extrémités avant de le fendre en deux et de l'aplanir. Le cylindre est ensuite placé dans un four pour une nouvelle cuisson qui lui donnera une forme plus ou moins rectangulaire.

La seconde technique consiste à souffler une bulle que le verrier ouvre à une des extrémités. Par un mouvement très rapide de rotation, il obtient un disque plat.

 

LE VERRE DANS LA COLLECTION

DU PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE

Le Parc possède un ensemble de produits issus des différents procédés de fabrication : des flacons à parfum, des vases, des ventouses, des bouteilles, des cannes de conscrits. Il possède aussi des outils servant à la fabrication de ces objets : moule, soufflet-canon, pinces, canne de souffleur, auget….

La grande majorité de ces objets provient de la vallée de la Bresle, des verreries de Romesnil et de Nesle-Normandeuse.

 

 

poisson
poisson | poisson
ventouse
ventouse | ventouse
flacon
flacon | flacon
canne
canne | canne
moule
moule | moule
moule
moule | moule