REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - faucille | Espace WebMuséo Musenor

N° d'inventaire: 
2012-DEL048

Dénomination: 
faucille
Statut de l'oeuvre: 
Date de création ou d'exécution: 
entre 1800 BC et 300 BC
Précision sur la création ou l'exécution: 
âge du bronze

Techniques et matériaux: 
silex

Dimensions: 
11,7 cm / 2,7 cm / 1 cm

Description: 
Faucille scandinave en forme de croissant réalisée sur une lame. La matière première utilisée est un silex de couleur brun-jaune tirant parfois vers le vert. La matrice est homogène avec des inclusions millimétriques. Cette pièce est entièrement retouchée sur les deux faces. Le bord droit de la pièce porte une retouche convexe envahissante et rasante de type écailleuse, rarement scalariforme. Une retouche subparallèle rectiligne, semi-abrupte compose le tranchant sur le bord gauche. Les négatifs d'enlèvements des retouches montrent des ondulations prononcées, indiquant une retouche réalisée par pression. La face inverse de la pièce présente les mêmes caractéristiques. Un poli est visible sur tout l'outil, mais il est beaucoup plus marqué sur le bord droit, qui correspond à la partie active de la pièce.

Dépôt: 
Dépôt : Communauté d’Agglomération du Douaisis
Mode d'acquisition: 
Date d'acquisition: 
1990
Propriété(s): 
propriété de la commune Douai
Ancienne(s) appartenance(s): 
DELVINCOURT ; FLORIN

Commentaire: 
Il s'agit d'une faucille scandinave en forme de croissant réalisée sur une lame. La matière première utilisée est un silex de couleur brun-jaune tirant parfois vers le vert. La matrice est homogène avec des inclusions millimétriques. Cette pièce est entièrement retouchée sur les deux faces. Le bord droit de la pièce porte une retouche convexe envahissante et rasante de type écailleuse, rarement scalariforme. Une retouche subparallèle rectiligne, semi-abrupte compose le tranchant sur le bord gauche. Les négatifs d'enlèvements des retouches montrent des ondulations prononcées, indiquant une retouche réalisée par pression. La face inverse de la pièce présente les mêmes caractéristiques. Un poli est visible sur tout l'outil, mais il est beaucoup plus marqué sur le bord droit, qui correspond à la partie active de la pièce.
Si la provenance de cet artefact est aujourd'hui inconnue, des exemples similaires sont connus en Scandinavie et dans la moitié nord de la Hollande. Le silex utilisé serait celui de Helgoland (Beuker 2005). Ces lames seraient exportées en tant que produits finis. Elles sont soit mises au jour dans des habitats ou dans des dépôts, parfois aux côtés de faucilles en métal de même forme. Le lustré très prononcé de ces pièces a souvent été interprété comme résultant de la coupe des céréales. Si cela est vrai pour la Scandinavie, en Hollande, une étude tracéologique, a montré qu'elles avaient été utilisées en majorité pour couper de l'herbe, même s'il n'est pas possible de prouver que ces outils étaient dédiés à une seule et unique utilisation et qu'elles n'étaient pas emmanchées mais tenue à la main lors de l'utilisation (Van Gijn, 1988 et 2006).

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :