REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - Portrait du peintre Eugène Chigot | Espace WebMuséo Musenor

N° d'inventaire: 
442 MTT 618

Domaine: 
Auteur(s): 
LE SIDANER Henri (peintre)
Titre: 
Portrait du peintre Eugène Chigot

Statut de l'oeuvre: 
Lieux création, exécution: 
Date de création ou d'exécution: 
1887
Techniques et matériaux: 
bois (peinture à l'huile)

Dimensions: 
Hauteur en cm 113 ; largeur en cm 43.5

Description: 
Panneau de bois ornant une porte provenant d’une maison bourgeoise de Valenciennes

Mode d'acquisition: 
Date d'acquisition: 
2006
Propriété(s): 
propriété de la commune Le Touquet
Commentaire: 
Cette peinture a été réalisée par Henri le Sidaner sur un panneau de bois ornant une porte provenant d’une maison bourgeoise de Valenciennes. Elle fait le pendant avec une seconde œuvre de même taille réalisée pour la même demeure par Eugène Chigot et qui a elle aussi été acquise par le Musée du Touquet
En effet, en1887, Henri Le Sidaner, 25 ans et Eugène Chigot, 27 ans, alors amis et étudiants à l’Ecole des Beaux Arts de Paris cherchent à obtenir quelques pécules en décorant les villas de notables Valenciennois.
Cette œuvre représente le peintre Alphonse Chigot, père d’Eugène Chigot, professeur à l’Académie de Valenciennes et Directeur du musée de la Ville. Celui-ci est représenté descendant les dunes du Touquet, son matériel de peintre à la main (boîte de couleurs, toile, parapluie…). Il part peindre sur le motif un paysage de la Côte d’Opale. La neige a recouvert l’ensemble des dunes, le ciel est blanc, un petit chien blanc également, suit le peintre.
Peindre sur le motif par tous les temps est une pratique que connait bien Henri Le Sidaner, et qui l’expose à des difficultés multiples : choisir son sujet au cours de promenades ou de voyage, porter son matériel, sa boite de couleur et ses toiles…il peint de petites pochades à la touche rapide sur des panneaux de bois qu’il ramène de ses pérégrinations. De retour à son atelier, il élabore une peinture douce et minutieuse dans l’intimité des souvenirs vécus. Ce panneau évoque ces deux regards, le paysage étant esquissé de manière rapide en larges touches alors que le personnage bénéficie de toute l’attention et la minutie de l’artiste avec un soucis du détail porté sur l’attirail et surtout sur le visage du peintre, peint avec beaucoup de finesse, dans lequel on peut lire toute la concentration de l’artiste.
Le regard sombre du peintre et le costume foncé tranchent avec la douceur claire du paysage dans lequel ils évoluent. Le tableau est réalisé dans une harmonie de blancs et gris que le peintre affectionne tout particulièrement et que l’on retrouve dans son tableau « La Tasse de thé » peint 50 ans plus tard et qu’il offrira au Musée du Touquet.

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :