REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
Accueil Collections Objet de la collection

Œuvre : Précisions - L'Adoration des Rois Mages | Espace WebMuséo Musenor

N° d'inventaire: 
992.21.36

Domaine: 
Auteur(s): 
BREUGHEL Pieter II le Jeune dit BRUEGEL D'ENFER
Titre: 
L'Adoration des Rois Mages

Statut de l'oeuvre: 
Lieux création, exécution: 
Date de création ou d'exécution: 
entre 16th century et 17th century
Techniques et matériaux: 
bois (peinture à l'huile)

Dimensions: 
Hauteur en cm : 65,5
Longueur en cm : 168

Description: 
"Au milieu du tableau, sous un abri des plus misérables adossé contre un vieux mur et dont le toit en ruine est supporté par des poteaux de bois, la sainte Vierge assise, tournée à gauche et enveloppée d'un grand manteau bleu tient sur ses genoux l'Enfant Jésus que les Mages adorent à genoux.
L'un d'eux, le plus éloigné, homme mûr à barbe et cheveux roux présente à l'Enfant Jésus un calice d'or qu'il tient des deux mains. Il est vêtu d'un grand manteau de pourpre claire bordé de galons d'or et garni d'hermine au-dessus des épaules.
Sa suite se compose de plusieurs vieillards joignant les mains, et dont l'attitude est respectueuse ; on en distingue un qui soulève le bas du manteau de pourpre et qui porte un voile blanc retombant sur ses épaules et orné d'un carré rouge sur la tête.
Le second mage est placé devant le précédent, c'est un vieillard à cheveux blancs, il porte un vêtement rouge brodé et galonné d'or et sur lequel se détache un collier de même métal descendant jusqu'au dessous des épaules. Ses offrandes, qu'il présente des mains, sont deux objets en or dont une coupe contenant de l'encens.
Un jeune homme blond est à genoux derrière lui, il porte une tunique vert foncé et tient des deux mains une couronne d'or qu'il vient de sortir d'un grand écrin.
Parmi les autres suivants, on remarque des hommes armés ; et tout en avant il en est un qui, vu de profil s'appuie sur une hallebarde qu'il tient de la main gauche, son autre main est passée au-dessus des reins, dans une courroie qui lui sert de ceinture et à laquelle est suspendu son sabre. Un bouclier de métal est retenu sur son dos par une autre courroie ; sa tunique qui descend jusqu'aux genoux est blanche à raies vertes, elle n'a pas de manches et laisse apparaitre une cotte de mailles, sa coiffure est une sorte de bonnet blanc orné de filets rouges, d'une houpe de même couleur et d'un grand plumet jaune et ses chaussures qui sont en étoffe rouge couvrent ses jambes à moitié.
Derrière celui-ci un homme tout petit, vu de dos, aux jambes nues, au vêtement gris, est remarquable encore par une sorte de gourde aux couleurs rouge et jaune, accrochée à sa ceinture et par un chien blanc taché de brun, presqu'aussi grand que lui et qu'il tient en laisse par une chaîne à collier.
Ce petit homme est devant un soldat à coiffure noire, au cou enveloppé et dont la tunique bleutée à manches ouvertes laisse voir un vêtement blanc ; de la main droite il tient un sabre suspendu à sa ceinture et de son autre main il tient un oiseau.
Derrière ce soldat on voit un homme très petit, coiffé d'une sorte de casque jaune à oreillons et tenant sous le bras droit un grand rouleau noir ; puis plus loin un homme à vêtement brun et grand chapeau de même couleur ainsi que des soldats armés de hallebardes, de casques et de cuirasses, et plus loin un homme à turban blanc.
A droite du tableau, presque au milieu, parmi des pièces de bois et des pierres qui gisent au premier plan le Mage nègre est derrière un poteau à l'abri sur le fond duquel sa face noire se détache à peine ; mais qui fait bien ressortir l'ample vêtement clair à bandes horizontales de couleurs diverses très ornées et à capuchon terminé par une longue houpe traînant jusqu'à terre. Son offrande, une magnifique coupe en or, est posée devant lui sur une pierre.
Il est suivi d'un nègre tout petit coiffé d'une toque pourpre claire à grand plumet blanc, vêtu d'une tunique bleue à ceinture jaune et chaussé de rouge sur une sorte d'écharpe grise une châsse très ornée en or.
Un nègre plus grand est à genoux derrière lui, il porte un oiseau sur l'épaule gauche, ses vêtements sont blancs et jaunes, sa coiffure est une écharpe à lignes rouges sur fond blanc.
Derrière celui-ci on remarque un personnage debout de dos, à grande draperie rouge vif et coiffé d'un chapeau blanc en forme de corne surmontant un bourrelet.
Plus loin une douzaine d'autres gens complètent cette suite; leurs costumes sont variés ; leurs attitudes sont respectueuses et presque tous ont les mains jointes. L'un d'eux semble fort étonné et un autre à coiffure rouge porte un singe sur les épaules.
Saint Joseph se tient modestement debout derrière la sainte Vierge, à côté d'une table ronde des plus rustiques sur laquelle sont une cuillère en bois, un pot en terre à trois pieds et couvert, puis un plat de même matière." (Swyngdhauw)

Date d'acquisition: 
1859
Ancienne(s) appartenance(s): 
Collection privée, De Puydt Benoît

Bibliographie: 
Catalogue manuscrit Swynghedauw, 1889
Cahier 1 p 16

Keywords
Add

- Proposer un nouveau mot-clé

Renseignez le champ ci-dessous pour nous proposer un nouveau mot-clé participatif Mot-clé proposé :