Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Heures d'ouverture

Mercredi – Lundi 9–18 h
Fermé le Mardi
1er Jeudi du mois 9–20 h

24/12 et 31/12 9–16 h
1/1, 1/5, 1/11/ et 25/12 : fermé

 

Oeuvre : Précisions - La Vallée de la Creuse, soleil couchant | Musée Unterlinden

Auteur: 
Précisions concernant l'auteur: 
Paris, 1840 ; Giverny, 1926

Technique et matériaux: 
Millésime de l'oeuvre: 
1889

Commentaire: 
En février 1889, le critique d’art Gustave Geoffroy, qui avait rencontré le maître de l’impressionnisme Claude Monet trois ans plus tôt à Belle-Île, emmène le peintre dans la vallée de la Creuse à Fresselines, chez le poète Maurice Rollinat. Dès le lendemain de leur arrivée, ils partent en excursion découvrir le site réputé pour son point de vue au confluent de la Grande Creuse et de la Petit Creuse. Frappé par la sauvagerie du paysage, ses escarpements rocheux et arides qui lui rappellent Belle-Île, Monet s’y installe de mars à mai.

Dans « La Vallée de la Creuse, Soleil couchant », le format, la composition et le choix des couleurs appliquées en touches nerveuses contribuent à créer une ambiance oppressante. Depuis un promontoire rocheux qui domine la vallée encaissée, Monet peint la rencontre bouillonnante de la Petite Creuse à droite avec la Grande Creuse plus sereine venant de la gauche. Cette confluence est en partie dissimulée par l’imposante colline aux pentes abruptes qui occupe en contre-jour tout l’angle inférieur gauche de la toile. La perspective est barrée au fond par des collines qui se succèdent indistinctement et laissent peu de place au ciel flamboyant qui se reflète dans les eaux tumultueuses. Le choix des couleurs aux contrastes violents est audacieux. Les collines sont composées de nuances colorées sombres mêlant le vert au rouge qui embrase les sommets. Elles s’opposent aux touches fugitives ocre et roses du ciel et du miroitement de l’eau qui retranscrivent l’idéal impressionniste : saisir le fugitif éclat de la lumière.