Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes
 
 

La Fondation - Hôpital Foch

Suresnes - La Fondation Foch
Suresnes - La Fondation Foch

Jusqu’au milieu du XIXè siècle, l’hôpital demeure un lieu de soins gratuits, tenu par des religieux et réservé aux plus démunis. Avec l’émergence des classes moyennes, il convient de penser un nouvel espace de soins, s’éloignant des asiles pour les « assistés » et des cliniques réservées aux classes aisées.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la santé des classes laborieuses est intégrée au projet urbain et social d’Henri Sellier pour Suresnes. La ville est pionnière en la matière, possédant des dispensaires et des services d’infirmières visiteuses et soignantes. Cependant, un hôpital fait cruellement défaut…

Dans ce contexte, Justin Godart, ministre de la Santé publique et Bernard Flursheim, citoyen américain chargé de la répartition des aides de la Première Guerre mondiale en Europe, se rapprochent dans le but de créer un établissement innovant de 350 lits, destiné aux classes moyennes.

Initialement prévu à Boulogne, l'Hôpital Foch verra le jour à Suresnes, sur les flancs du Mont-Valérien, sur l'ancienne propriété du couturier Charles-Frederick Worth léguée par son fils Gaston. De nombreux dons de généreux mécènes, des plus fortunés aux suresnois, ont permis d'ouvrir l'hôpital Foch dès 1937.

Sur les plans de l'architecte Fouqué, c'est un hôpital des plus modernes qui est construit. Il n'aura de cesse d'être agrandi et perfectionné afin d'offrir des soins de pointe aux patients.

(c) MUS - Emeline Trion