Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes
 
 

La parfumerie et les cosmétiques

Ambre Antique - Coty, 1910
Ambre Antique - Coty, 1910

Coty, Coryse, Worth, Volnay... Suresnes a été dans la première moitié du XXè siècle un haut lieu de la parfumerie française.

Le grand inspirateur de toutes ces créations est François Coty, né François Spoturno, qui veut que chaque femme puisse trouver son parfum, reproduisant délicatement les senteurs de la nature dans un flacon de prestige.

Il s'associe à Baccarat puis Lalique pour créer des flacons d'exceptions, fabriqués en série mais décorés à la main et placés dans dans un emballage de qualité imprimé par Draeger.

Pour produire la variété d'articles qu'il propose à la vente, il s'installe à Suresnes dans les années 1930 au sein de la "Cité des parfums" qui ne fermera ses portes qu'en 1970. François Coty en fera le siège de sa firme mettant le luxe à portée de tous à travers des parfums mais aussi une gamme variée de cosmétiques.

René Duval, formé chez le parfumeur Coty, créera sa propre société en 1919 : elle portera le nom de Volnay. Celle-ci édite encore le parfum Perlinette parmi de nouvelles créations.

Maurice Blanchet et Jacques Worth, le petit-fils du célèbre couturier de l'impératrice Eugénie s'associeront à leur tour à René Lalique en 1924 pour produire des parfums de luxe diffusés internationalement.

(c) MUS - Emeline Trion

Les flacons

Illustration

Avant 1905 et les créations de François Coty, les flacons de parfums sont standardisés et simples. Il sera le premier à imaginer une production richement décorée, correspondant à chaque senteur, produite en série mais délicatement patinée à la main.

Les dessins préparatoires

Illustration

Avec la multiplication des produits proposés, des recherches sont faites pour se différencier de la concurrence. Le MUS possède de nombreux croquis préparatoires à la production de flacons, de boîtes et de cosmétiques.

Les industries Suresnoises

Illustration

La ville de Suresnes a connu au milieu du XIXe et au début du XXe siècle une industrialisation poussée, avec l'installation de nombreuses usines sur les bords de Seine : blanchisserie, biscuiterie, parfumerie, radiotechnique, automobile, aéronautique

Les cosmétiques

Illustration

Les parfums de l'entre-deux-guerres se déclinent pour la première fois en une gamme variée de cosmétiques. Poudres de riz, rouge à lèvres, savons reprennent la senteurs des parfums phares des grandes marques.

A l'usine

Illustration

A Suresnes, ce sont près de 4000 employés qui travaillent à l'usine Coty dans l'entre-deux-guerres. Cette immense manufacture modèle le paysage par son emprise et révolutionne les techniques de productions de parfum à grande échelle.