Musée d'Art Gustave Fayet à Fontfroide
logo de cet espace hébergé sur la plateforme Webmuseo

Evènements

Publications

Gustave Fayet, l'oeil souverain par Stéphane Guibourgé aux Editions du Regard

Dernière mise à jour : 24/03/2018

Gustave Fayet L’œil souverain

Artiste collectionneur 1865-1925

 

 

Préface de Dario Gamboni

Textes de Stéphane Guibourgé, Alexandre d’Andoque, Magali Rougeot

Chronologie détaillée de Guillaume d’Abbadie

__________________________________________________________________________________

 

Si le nom de Gustave Fayet demeure un gage de qualité pour les connaisseurs, il est à ce jour méconnu du grand public. Cependant, entre 1905 et 1925, artistes, critiques et collectionneurs venaient admirer au 51, rue de Bellechasse, à Paris, et au château d’Igny, dans la vallée de la Bièvre, les Gauguin, Van Gogh, Redon, Cézanne, Bonnard et autres Matisse de l’une des plus importantes collections d’art moderne de l’époque.

Né à Béziers en 1865, il fut initié à l’art par son père Gabriel et son oncle Léon, eux-mêmes collectionneurs et peintres – ainsi que par un condisciple, Maurice Fabre. Préférant l’acquisition à la possession, « œil absolu » autant qu’excellent spéculateur, Fayet n’hésite pas à se défaire d’œuvres. Visionnaire et commerçant, s’il achète beaucoup, il revend aussi, des Gauguin, des Matisse, entre autres. À son ami George-Daniel de Monfreid qui lui en fait reproche, Fayet répond : « C’était impossible de dire non, songez, ma collection ne m’aura rien coûté… »

En 1908, Fayet fait l’acquisition de l’abbaye cistercienne de Fontfroide et en entreprend avec son épouse, Madeleine, la restauration. Il en fait réaliser les vitraux par le maître verrier Richard Burgsthal et décorer la bibliothèque par Odilon Redon qui y réalise son chef d’œuvre, Le Jour et La Nuit. Ses demeures seront autant de musées consacrés aux artistes et à la musique. De Matisse aux Stein en passant par Picasso, la société éclairée de l’époque s’y donne rendez-vous.

Artiste prolifique, Fayet use avec une égale virtuosité des différents médiums qui l’inspirent, l’huile, le pastel, le dessin, l’aquarelle, le buvard, stimulé par Redon, son « maître vénéré ». Il n’en conserve pas moins une inspiration originale et personnelle : « J’ai fait un art selon moi seul. […] Je l’ai fait avec les yeux ouverts sur les merveilles du monde visible et, quoi qu’on ait pu dire, avec le souci constant d’obéir aux lois du naturel de la vie. » Cette vision, si proche de celle de François d’Assise, conduira l’œuvre de Fayet, vers un univers floral et aquatique, approchant l’abstraction, qui trouva son épanouissement dans ses tapis révélés en mars 1926 dans la rétrospective de son œuvre peint et décoratif qui lui sera consacrée au Pavillon de Marsan. Louis Vauxcelles lui rendra alors le plus bel hommage : « Sauf Redon en ses pastels, je ne vois guère que Fayet en ses tapis, qui ait inventé d’aussi beaux paysages cérébraux ».

___________________________________________________________________________

Livre relié,

Format : 24 x 17,5 cm

250 pages,

260 illustrations quadri                                                                                                   Parution : 19 juin 2015

 

En vente :

- auprès de MAGFF : 29.90 € (+ frais de port si envoi), contact@gustavefayet.com

- dans les librairies

- à la boutique de Fontfroide

 

Télécharger : 


Actes du colloque sur le Wagnérisme

Dernière mise à jour : 03/07/2018

Mirèio Mireille aux éditions Actes Sud

Dernière mise à jour : 16/03/2018

 

 

Dans le cadre du 150ème anniversaire de la parution de Mireille de Frédéric Mistral, publication et lancement à Narbonne et à l’abbaye de Fontfroide (Aude), de Mirèio Mireille de Frédéric Mistral, illustré par Gustave Fayet, aux éditions Actes Sud, avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon et de la ville de Narbonne.

Format : 32 X 24 / 188 pages /72 illustrations/ ouvrage relié/ 45 euros

Ce livre est en vente à la boutique de l’abbaye de Fontfroide et dans les librairies.

 

Télécharger : 


Catalogue de l'exposition : "Fontfroide 1908-1914 : art de vivre et vie artistique en Languedoc-Roussillon, au temps des Fayet et de leurs amis

Dernière mise à jour : 16/03/2018

Cahier de l’Association du Musée d’Art Gustave Fayet à Fontfroide n°01, ISBN 978-2-84080-180-1-EAN 9782840801801, Editions Gaud, prix public : 15 €

Ce catalogue est en vente à la boutique de l’abbaye de Fontfroide et auprès de l'association MAGFF.


Actes du colloque du 22 novembre 2008

Dernière mise à jour : 16/03/2018

 « La musique à la Belle Époque. Autour du foyer artistique de Gustave Fayet (Béziers-Paris-Fontfroide) »

 

Publication réalisée en 2010 avec le concours de l’OMF (Observatoire Musical français) et de l’association Idée Europe des actes du colloque « La musique à Fontfroide au début du XXème siècle, entre romantisme et symbolisme de Schumann à Debussy », qui a eu lieu le 22 novembre 2008 à l’abbaye de Fontfroide (Aude).

 

192 pages, 17 illustrations, prix public : 15 €, ISBN 2-909941-07-8.

 

Evocation lors de ce colloque, des « Fontfroidiens » musiciens : le pianiste catalan Ricardo Viñes de Roda, le languedocien Déodat de Séverac, interprète et compositeur.

 

Intervenants dans ce colloque :

 

Nina Gubisch, nièce de Ricardo Viñes : sur le thème du « Journal de Ricardo Viñes »

 

Jean-Bernard Cahours d’Aspry : « Déodat de Séverac à Fontfroide »

 

Mario d’Angelo, directeur de programme à l’ESC Dijon, chercheur associé à l’OMF (Université de Paris-Sorbonne) : « Musique et musiciens chez les Fayet à Fontfroide , essai de contextualisation ».

 

 Les actes de ce colloque sont en vente à la boutique de l’abbaye de Fontfroide.

Télécharger : 


Actes du colloque du 26 septembre 2008 à Fontfroide

Dernière mise à jour : 16/03/2018

En 2010, publication par l’AFPAP (Association Française pour la Protection des Archives Privées) et MAGFF (Association du Musée d’Art Gustave Fayet à Fontfroide), avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon et de la ville de Narbonne, des actes du colloque du 26 septembre 2008.

« Rencontre régionale de l’Association française de protection des archives privées en Languedoc-Roussillon à l’abbaye de Fontfroide ».

140 pages, 7 illustrations, prix public : 12 €

Ce document inclut la conférence « Gustave Fayet collectionneur » de Roseline Bacou, inspecteur général honoraire des musées de France, petite-fille de Gustave Fayet.

 Les actes de ce colloque sont en vente à la boutique de l’abbaye de Fontfroide.

Télécharger : 


Actes du colloque du 16 juin 2008 à Fontfroide

Dernière mise à jour : 03/07/2018