logo
Montargis (45)

Musée Girodet

Bandeau d'illustration de l'espace WM : Musée Girodet
Numéro d'inventaire: 
69.5

Domaine: 
Mode d'Acquisition: 
Date d'acquisition: 
1969

Auteur: 
AUBRY-LECOMTE Hyacinthe-Louis-Victor-Jean-Baptiste
Précisions concernant l'auteur: 
Nice, 1787 ; Paris, 02 mai 1858

Exécutant: 
Précisions sur la représentation: 
Le sujet est tiré de la tragédie d’Eschyle intitulée Les Sept contre Thèbes, qui relate la guerre entre Thèbes et Argos provoquée par la rivalité des deux fils d’Œdipe, Etéocle et Polynice. Au début de la pièce, un messager s’adresse à Etéocle, princes des Cadméens (Thébains), pour rapporter ce qu’il vient de voir au pied des remparts : sept preux capitaines ont, sur un bouclier noir, égorgé un taureau et, leurs mains dans le sang, par Arès, Enyô, fait serment, ou d’abattre et saccager la ville, ou, par leur mort, d’engraisser ce sol de leur sang.
Girodet, qui a dessiné cette composition vers 1800, a choisit d’illustrer la scène fidèlement. Six guerriers munis d’armes tendent le bras vers la tête d’un taureau immolé. A gauche le septième chef vêtu d’une robe blanche, sans doute Adraste le roi d’Argos, tend une offrande aux statues d’Arès et d’Enyô, dieu de la guerre et déesse des batailles, qu’implorent un prêtre. On aperçoit en haut à droite les murailles de la ville de Thèbes.
Girodet utilise largement les procédés de composition appris chez le peintre David. Les deux soldats nus au premier plan offrent un condensé de la situation, qui n’est pas sans rappeler Les Sabines de David, tandis que l’épée dressée dans la lumière fait penser au Serment des Horaces. Cette épée est équilibrée dans la composition par le bras pointé vers le ciel du chef le plus à droite. Les bras tendus de six personnages attirent le regard vers le centre de la composition et la tête du taureau. L’éclairage spectaculaire rompt avec la calme grandeur néoclassique du décor. L’utilisation de la blancheur de la craie, qui contraste vivement avec le papier beige du support, joue un rôle important dans la composition. Girodet accentue encore la tension dramatique grâce à l’éclair qui zèbre le ciel et présage de la violence à venir.

Technique et matériaux: 
Lithographie
Inscriptions - Marques: 
b.d. : “lithographié par Aubry Lecomte 1825”
b.m. : “fac similé d’une esquisse dessinée par Mr Girodet”
b.g. : “dessiné par Girodet-Trioson”
Tout en bas d. : “A Paris, chez Aubry lecomte, Quai de l’Horloge, N° 63” ; g. : “Imprimerie lithographie de C; Constans”

Dimensions: 
l. 72 cm ; H. 52 cm (Litho.) ; l. 79,8 cm ; H. 59,9 cm (Passe)

Localisation: