Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
 
 
PARTAGER  
Jean-Auguste-Dominique Ingres
"Baigneuse"
1807
huile sur toile
inv. 89

Cette œuvre est la première d’une série de baigneuses entamée par Jean-Auguste-Dominique Ingres à partir de 1807 ; elle constitue l'un des trois envois réglementaires d'étude de nu d'Ingres avec "La Baigneuse", dite "Baigneuse Valpinçon" (1808, Paris, musée du Louvre, inv. R.F. 259) et "Œdipe et le Sphinx" (1808, Paris, musée du Louvre, inv. R.F. 218).

Illustre représentant de la peinture néoclassique française, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) a très tôt exploré le thème de la femme aux bains. À travers sa recherche esthétique sur la nudité féminine, il se démarque du modèle académique, en préférant au motif antique une référence orientale et plus précisément ottomane. Avec la “Baigneuse Valpinçon" (ou "Grande Baigneuse"), il réalise dès 1808 le portrait d’une femme à turban, présentée nue et de dos, dans une ambiance de hammam et de harem. L’artiste décline ensuite cette étude, que l’on retrouve presque à l’identique dans “La Petite Baigneuse – Intérieur de harem” (1828), et “Le Bain turc”, réalisé plus de trente années plus tard, en 1862. Évoquant la pratique du bain et le harem, ces réalisations s’inscrivent pleinement dans le courant orientaliste du XIXe siècle.