logo
Orléans (45)

Musée des Beaux-Arts d'Orléans

Bandeau d'illustration de l'espace WM : Musée des Beaux-Arts d'Orléans
Numéro d'inventaire: 
561.A

Domaine: 
Précisions concernant l'auteur: 
LA TOUR Georges de : Vic-sur-Seille, 1593 ; Lunéville, 1652

Millésime de l'oeuvre: 
1640

Dimensions: 
Hauteur x Largeur : 105x139 cm

Technique et matériaux: 
Description en langage naturel: 
Irène et une servante réunies autour d'une faible lumière soignent saint Sébastien percé de flèches.

Mode d'Acquisition: 
Date d'acquisition: 
1825 Date d'acquisition

Expositions de l'oeuvre: 
L'Exposition des Peintures Françaises du XVIIIe au XIXe siècle, Nagoya / Centre d'art d'Aichi, 13/09/1983 - 30/09/1983 ; L'Exposition des Peintures Françaises du XVIIIe au XIXe siècle, Yamaguchi / Musée préfectoral d'art, 10/08/1983 - 06/09/1983 ; L'Exposition des Peintures Françaises du XVIIIe au XIXe siècle, Tokyo / Musée d'Art d'Isetan, Shinjuku, 07/07/1983 - 26/07/1983 ; L'Exposition des Peintures Françaises du XVIIIe au XIXe siècle, Tokyo / Musée d'Art d'Isetan, Shinjuku; Yamaguchi / Musée préfectoral d'art; Nagoya / Centre d'art d'Aichi; Kamakura / Museum of Modern Art, 07/07/1983 - 27/11/1983 ; ; De larmes et de sang...Images croisées de la douleur, Saint-Antoine-l'Abbaye / Musée de Saint-Antoine-l'Abbaye, 17/06/2007 - 16/09/2007 ; The Night - The dark is light enough, Haus der Kunst, 01/11/1998 - 14/02/1999 ; Georges de La Tour and his World, Washington / National Gallery of Art; Fort Worth / Kimbell Art Museum, 06/10/1996 - 10/05/1997 ; Georges de La Tour, Paris / Galeries nationales du Grand Palais, 01/10/1997 - 26/01/1998 ; Georges de La Tour, Tokyo / National Museum of Western Art, 03/03/2005 - 29/05/2005 ; Georges de La Tour, Paris / Musée de l'Orangerie, 01/05/1972 - 01/09/1972 ; Un saint Sébastien dans une nuit, Lunéville / Château des Lumières, 26/06/1993 - 27/09/1993

Commentaire historique: 
Saisi à la Révolution, vers 1790-1792 dans un établissement religieux non identifié d'Orléans ou dans une collection d'émigrés, et probablement conservé jusqu'en 1796 dans un dépôt aménagé dans l'ancien palais épiscopal ; probablement transféré, entre 1796 et 1798 dans l'ancien collège des Jésuites dont l'église a été aménagée en 1797 en muséum présentant les principales peintures provenant des saisies révolutionnaires ; mentionné pour la première fois le 24 février 1804 dans un inventaire dressé à l'occasion du transfert des collections du muséum vers le Jardin des Plantes (n° 104, : Une sainte femme retirant à la lueur d'une chandelle, placée dans une lanterne, une flèche de la cuisse d'un martyr. - en bon état bordure dorée - goût Scalf [Godfried Schalken (1634-1706)]. Ecole allemande : médiathèque d'Orléans, manuscrit 738, folio 7 verso) ; transféré le 17 septembre 1804, avec 14 autres tableaux pour servir au décor de la préfecture du Loiret qui a été aménagée dans des bâtiments conventuels du Prieuré Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle ; transféré en janvier 1825 au nouveau musée municipal d'Orléans (M. le Vicomte de Riccé, préfet du Loiret a bien voulu désigner parmi les tableaux existant à la Préfecture ceux détaillés ci-contre pour être placés au musée : [...] Une femme pensant la plaie d'un jeune homme blessé par une flèche : effet de nuit, peint par François Boleris, originaire de Naples ; Musée et cabinet d'histoire naturelle de la ville d'Orléans, archives du musée des Beaux-Arts d'Orléans ; rapproché de La Tour par Roberto Longhi en 1927.

Ecole de l'auteur ou de l'oeuvre: 
Nom du rédacteur de la notice: 
Précisions sur la représentation: 
Histoire (religion) (Genre/Catégorie)

Période (siècle ou millénaire): 
Représentation - Iconographie: 
saint Sébastien = St Sébastien ; soin ; flèche ; servante

Référence informatique: