logo
Chartres (28)

COMPA, le conservatoire de l’agriculture - Chartres (28)

Bandeau d'illustration de l'espace WM : COMPA, le conservatoire de l’agriculture - Chartres (28)
Numéro d'inventaire : 
98.10.10

Dénomination : 
Mode d'Acquisition : 
Date d'acquisition : 
1998

Anciennes appartenances : 
Collection : 
Lieu de création : 
Millésime de l'oeuvre : 
1920 vers

Période (siècle ou millénaire) : 
Millésime d'utilisation : 
1920-1930

Technique et matériaux : 
Description en langage naturel : 
Affiche de propagande d’une organisation dénommée Union des Intérêts Economiques. Gravures au fusain. Une énorme main poilue aux doigts crochus menace de s’abattre sur un paysan en train de labourer. Sur la paume de la main, est inscrit : “Impôt sur le capital”. Il s’agit d’une affiche des années 20 ou 30 de défense du petit paysan face au capitalisme financier. Vision corporatiste de défense de la petite propriété. Affiche entoilée, dimensions de l’affiche: H. 116 x l. 78 cm

Précisions inscriptions : 
Impôt sur le capital / Ce qui se voit sera frappé / L’argent seul pourra se cacher / (...)

Dimensions : 
H. 124 cm ; l. 85 cm

Localisation : 
Notes : 
UNION DES INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES : C’est en 1910 qu’est constituée l’Union des intérêts économiques sous la présidence du sénateur radical Ernest Billiet afin d’assurer « la défense, au point de vue économique et social, des intérêts généraux du commerce et de l’industrie ». Il s’agit en fait d’une organisation patronale, financée et appuyée par les principales officines du patronat : Comité des Forges, Comité des Houillères, etc., afin de défendre sur le terrain politique à travers l’action des journaux, de la prpagande, des homme politiques, les intérêts patronaux. C’est ainsi qu’à la veille de la Première Guerre mondiale, l’Union des intérêts économiques anime une très vive campagne contre l’adoption de l’impôt sur le revenu, campagne qui qui échoue du fait de l’élection, en 1914, d’une Chambre de gauche. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le patronat qui s’est organisé pendant la guerre et s’esy constitué le 31 juillet 1919 en Confédération générale de la Procduction française va plus loin en intervenant franchement dans la vie politique. L’Union des intérêts économiques participe directement à l’élaboration de la plate-forme du Bloc national et fiannce la campagne des candidats qui acceptent de la signer. La plupart des élus de la nouvelle majorité, mais aussi nombre de radicaux, sont ainsi liés au patronat. De la même manière, l’Union des intérêts économiques intervient dans les élections de 1924 pour soutenir les candidats de droite. Le Cartel des gauches, victorieux, décide une enquête parlementaire sur l’action de l’organisation patronale, mais la commission chargée de la conduire la laisera s’enliser dans les sables de la procédure. Toutefois l’épisode conduira l’Union des intérêts économiques à mener désormais une action plus discrète. (http://loubet-allaire.ludovic.chez-alice.fr/U.html)