logo

Expositions virtuelles des Musées de la Région Centre

Voir le plan de l'exposition

Au musée de l'hospice Saint-Roch à Issoudun

4  Poupées Kachina, Nouveau-Mexique- Arizona, Société Hopi, 1900-1910, bois peint, plume, fibres végétales, boutons, donation Fred Deux, 2000 ; © © Jean Bernard
4 Poupées Kachina, Nouveau-Mexique- Arizona, Société Hopi, 1900-1910, bois peint, plume, fibres végétales, boutons, donation Fred Deux, 2000
Informations supplémentaires
© © Jean Bernard
Salle des collections de Papouasie-Nouvelle-Guinée ; © © Jean Bernard
Salle des collections de Papouasie-Nouvelle-Guinée
Informations supplémentaires
© © Jean Bernard
Travail de restitution des élèves de CM2 de l'école Condorcet
Travail de restitution des élèves de CM2 de l'école Condorcet

Les oeuvres choisies par le musée:

  • 4  Poupées Kachina

Nouveau-Mexique- Arizona, Société Hopi, 1900-1910, bois peint, plume, fibres végétales, boutons, donation Fred Deux, 2000.

Chez les Indiens Pueblos Hopi d’Arizona, les Kachina sont des entités servant de messagers entre Taiowa, dieu suprême, et les hommes. Il existe plus de 300 esprits kachina ayant pour fonction chamanique d’appeler la pluie, de provoquer les bonnes récoltes, et d’assurer ainsi la continuité de la vie. Ces poupées sont données aux enfants afin qu’ils se familiarisent avec le rôle et l’importance de ses esprit. Les artistes surréalistes comme André Breton, Max Ernst, ont fait connaître les kachina en France dès les années 1920. Ces 4 poupées appartenaient aux artistes Cécile Reims et Fred Deux qui en ont fait don au musée en 2000.

Travail des élèves : classe de CM2 école Condorcet

4 poupées Kachina

Les poupées Kachina sont les messagers des dieux chez les Indiens Hopi d’Arizona. Au nombre de 4 dans les collections du musée, ces petites statuettes garantissent les bonnes récoltes et assurent la continuité de la vie chez les Hopi. Toutes différentes les unes des autres, elles ont
su séduire les élèves en CM2 de l’École Condorcet d’Issoudun. Présentation des créations sculptées des enfants inspirées des poupées Kachina.

  • Salle des collections de Papouasie-Nouvelle-Guinée

Le musée présente deux collections d’arts extra-européens : La Basilique du Sacré-Cœur d’Issoudun a fait don de sa collection d’objets rapportés par ses missionnaires en Papouasie-Nouvelle-Guinée depuis la fin du XIXème siècle. Elle est constituée de masques, rhombes, maquettes de pirogues, d’armes multiples, de parures, d’objets de la vie quotidienne, de nombreux oiseaux et coquillages ainsi que de photographies de la première moitié du XXeme s. L’autre collection d’importance provient du couple d’artistes et écrivains Cécile Reims et Fred Deux qui a fait don d’un bel ensemble de masques et de sculptures d’Afrique, d’Océanie, d’Asie et d’Amérique.

Travail des élèves : Les élèves du Lycée professionnel J. D’Alembert d’Issoudun, filières Cuir et Maroquinerie

Les élèves présentent leurs créations de maroquinerie inspirées des collections d’art extra-européen du musée «Collection ethnique 2014».