logo

Expositions virtuelles des Musées de la Région Centre

Voir le plan de l'exposition

Au musée Maurice Estève, Bourges

Joueuse de diabolo, Maurice Estève, 1930, huile sur toile, conservée au musée Estève, à Bourges ; © © ADAGP/Ville de Bourges
Joueuse de diabolo, Maurice Estève, 1930, huile sur toile, conservée au musée Estève, à Bourges
Informations supplémentaires
© © ADAGP/Ville de Bourges
Exemple de réalisation d'un élève de la classe de CP de l'école Marcel Sambat de Bourges
Exemple de réalisation d'un élève de la classe de CP de l'école Marcel Sambat de Bourges

L'oeuvre : Joueuse de diabolo

Maurice Estève, 1930, huile sur toile, H 100 x L 65 cm

De nombreux peintres se sont intéressés au Cirque : Toulouse Lautrec, Seurat, Léger et y trouvent un thème d’inspiration privilégié. Quant à Estève (1904-2001), admirateur de Grock (1880-1959, célèbre clown musical), il est attiré par l’atmosphère du cirque, impressionné par les postures des acrobates, le jeu des lignes se dégageant des numéros d’équilibre, les contrastes de lumière sous le chapiteau … cet intérêt pour le monde du cirque se retrouvent dans cette peinture. Loin d’une reproduction photographique des numéros, le peintre organise une composition avec un équilibre des formes, un jeu de lignes, un apport de lumière par la couleur.

La classe : Classe de CP de Mme Nin (Ecole Marcel Sambat)

Notice rédigée par les élèves

Le tableau s’appelle « la joueuse de diabolo ». Maurice Estève aimait beaucoup le cirque. Les morceaux de couleurs se touchent. Il y a beaucoup de courbes. Ce sont les formes qui montrent le mouvement. Le corps est en noir et rouge. On a l’impression qu’elle bouge, elle est souple. Il y a une petite porte derrière et elle ça s’en aller par là…

Joueuse de diabolo ; Tableau (1987.20.14)
Joueuse de diabolo ; Tableau (1987.20.14) | Joueuse de diabolo ; Tableau (1987.20.14)