logo

Expositions virtuelles des Musées de la Région Centre

Voir le plan de l'exposition

L'eau comme source d'expérimentation visuelle

L’eau a également été pour les artistes le sujet d’expérimentations visuelles extrêmement diverses. L’intérêt des peintres comme Turner, Monet ou Vlaminick ne se porte plus exclusivement sur le paysage dans son ensemble, mais davantage sur l’élément « eau » et sur ses diverses possibilités de rendre les effets atmosphériques, les reflets ondulants et incomplets ainsi que les jeux de lumière.

A partir du XXe siècle, l’eau devient un élément plastique permettant de travailler la fluidité, la transparence et l’immatérialité, dans la peinture, mais également dans la sculpture, la photographie et les installations. L’eau est représentée, mais également utilisée, elle-même, comme dans la fontaine Stravinsky à Beaubourg, réalisée par Jean Tinguely et Niki de Saint-Phalle. Elle participe à l’animation visuelle et sonore de l’œuvre. Il existe autant de regards sur l’eau qu'il y a d’artistes traitant le sujet. Le Peintre Jacques Monory (né en 1924) introduit dans son tableau le motif iconographique de la piscine, directement issu de la société contemporaine qu’il situe au premier plan de sa composition. L’eau y est paisible presque stagnante alors que, tout autour, l’architecture et les objets semblent être pris dans une tempête détruisant tout sur son passage. Dans les œuvres de Jean Trousselle la notion de réflexion reste essentielle puisque ses peintures sont composées du paysage et de sa réverbération exacte. L’eau calme de l’étang ou de la rivière semble alors se dématérialiser laissant la part belle à cette double vision. Maurice Buffet (1909-2000) artiste surréaliste est né en Vendée où le contact avec la mer le marque définitivement. Il introduit fréquemment le motif de l’eau dans ses visions oniriques et symboliques.

gravure ; gravure ; Nantes, Turner’s Annual tour, 1833 (M 2844)
gravure ; gravure ; Nantes, Turner’s Annual tour, 1833 (M 2844) | gravure ; gravure ; Nantes, Turner’s Annual tour, 1833 (M 2844)
Un bras de la Seine près de Vétheuil (1975-1-1)
Un bras de la Seine près de Vétheuil (1975-1-1) | Un bras de la Seine près de Vétheuil (1975-1-1)
La Baie des Trépassés (marine) ; La Baie des Trépassés (D 954.001.001 ; n° déposant 24034
n° d’entrée 130
provisoire : D55.1.1)
La Baie des Trépassés (marine) ; La Baie des Trépassés (D 954.001.001 ; n° déposant 24034 n° d’entrée 130 provisoire : D55.1.1) | La Baie des Trépassés (marine) ; La Baie des Trépassés (D 954.001.001 ; n° déposant 24034 n° d’entrée 130 provisoire : D55.1.1)
La voleuse n° 5 (90.2.214)
La voleuse n° 5 (90.2.214) | La voleuse n° 5 (90.2.214)
L’Ouest, la Creuse à Le Blanc (90.02.218.4)
L’Ouest, la Creuse à Le Blanc (90.02.218.4) | L’Ouest, la Creuse à Le Blanc (90.02.218.4)
Le centre, l’Indre à Châteauroux (90.02.218.3)
Le centre, l’Indre à Châteauroux (90.02.218.3) | Le centre, l’Indre à Châteauroux (90.02.218.3)
L’eau coule (85.12.21)
L’eau coule (85.12.21) | L’eau coule (85.12.21)
Déserts ; Désert (2001.2.455.79.2 ; 32)
Déserts ; Désert (2001.2.455.79.2 ; 32) | Déserts ; Désert (2001.2.455.79.2 ; 32)
Déserts ; loin du temps (2001.2.455.83)
Déserts ; loin du temps (2001.2.455.83) | Déserts ; loin du temps (2001.2.455.83)

L'eau dans l'œuvre de Turner

Illustration

Éleve de la Royal Academy en 1789, Joseph Mallord William Turner (1775 – 1851) commença sa carrière en vendant ses gravures et en dessinant des vues topographiques. Insatiable voyageur, le peintre effectue, en 1826, un long périple en France, remontant la Loire de Nantes à Orléans et exécutant une abondante série de croquis et d’aquarelles de plus de quarante villes et sites comme Beaugency, ensuite diffusées par la gravure.

L'impressionnisme, l'école de Crozant et le fauvisme

Illustration

Le terme « impressionnisme » est né, en 1874, dans article sarcastique du critique Louis Leroy publié par la revue « Le Charivari », dans lequel il tourne en dérision le tableau de Claude Monet (1840 – 1926) intitulé « Impression soleil levant ». Les peintres impressionnistes choisissent leurs sujets dans les paysages et parmi les scènes de la vie contemporaine.