logo

Expositions virtuelles des Musées de la Région Centre

Les voyages imaginaires

Si le voyage permet de se déplacer hors de sa région ou de son pays, il peut aussi être un parcours imaginaire vers des lieux inaccessibles à la fois dans le temps et dans l’espace. Les artistes, par leurs créations, plongent alors le spectateur dans une rêverie, véritable méditation sur l’inéluctabilité du temps qui passe, sur l’énigme non résolue du voyage vers l’au-delà ou sur l’attrait des déplacements irréalisables matériellement.

Soir antique (1926-7-1)
Soir antique (1926-7-1) | Soir antique (1926-7-1)
De la terre à la lune ; Tableau (1987.20.56)
De la terre à la lune ; Tableau (1987.20.56) | De la terre à la lune ; Tableau (1987.20.56)
L'Ame exilée (1891-3-1)
L'Ame exilée (1891-3-1) | L'Ame exilée (1891-3-1)

Le voyage : une rêverie mélancolique

Illustration

Depuis la fin du XVIIIe siècle, l’imagination devient le moteur de la création. Le paysage se charge d’émotions et de mystère. La gravure « Les environs de Rome » est une rêverie sur les ruines, témoins de la grandeur de l’Antiquité.

Maurice Estève

Illustration

Chez Maurice Estève (1904–2001), les dessins et œuvres graphiques sont souvent désignés par un numéro. Quant aux huiles sur toile, l’artiste, par nécessité, leur donne un titre choisi guidé par la composition et l’association des couleurs.