logo

Expositions virtuelles des Musées de la Région Centre

Voir le plan de l'exposition

Voyager par le spectacle

Le spectacle populaire permet également à un public qui se déplace peu de se distraire et de se dépayser en assistant, entre autres, à une représentation théâtrale, à une projection de lanterne magique ou de nos jours, à une séance de cinéma. Par son répertoire plaisant, par son décor et ses costumes, le spectacle transporte le public vers un ailleurs fictif.

Les théâtres forains

Le répertoire des théâtres forains, constitué de drames, de comédies, d’opérettes et de vaudevilles, propose également des pièces telles que le « Le Pays du sourire » de Franz Lehar, « Le Grand Mogol » d’Edmond Audran, ainsi que des réinterprétations des romans de Jules Vernes « Michel Strogoff » ou « Le Tour du Monde en 80 jours » qui offrent au public la possibilité de voyager dans le temps et dans l’espace. Ces représentations font l’objet d’un déploiement de décors chatoyants et d’étoffes bigarrées. Les costumes et les maquillages reçoivent un soin tout particulier dans leur élaboration comme en témoigne l’imitation du diadème de la princesse bengaline dans « Le Grand Mogol ». Des affiches reproduisant des images exotiques sont également réalisées afin d’inciter le public à assister aux représentations. Les acteurs prennent autant de plaisir à interpréter ces pièces que les spectateurs à les regarder jouer sur scène.

La lanterne magique

La lanterne magique est née au XVIIe siècle, avec l’intérêt des savants pour l’optique. Ces recherches sérieuses vont trouver, dès le début, un prolongement inattendu dans le divertissement et la création de spectacles. Le procédé repose sur des plaques de verre peintes. Pendant 200 ans, la lanterne magique a été l’instrument des peurs, des rires, des voyages virtuels et de la diffusion des connaissances sur les autres civilisations à destination du plus vaste public, dans le monde entier. Au XIXe siècle, les images projetées sont celles des contes, évoquant un monde lointain aux couleurs bigarrées (Aladin et la lampe merveilleuse, La Belle au bois dormant, Le petit Chaperon rouge, Les Fables de La Fontaine…), des voyages et de la découverte d’autres pays, etc. Ces plaques de verre peintes ont fait rêver des générations d’enfants et d’adultes conviées à un voyage à la fois onirique, divertissant et éducatif.

costume d'homme ; Robe d’empereur chinois (D 2009.1.1)
costume d'homme ; Robe d’empereur chinois (D 2009.1.1) | costume d'homme ; Robe d’empereur chinois (D 2009.1.1)
costume d'homme ; Robe d’empereur chinois (D 2009.1.2)
costume d'homme ; Robe d’empereur chinois (D 2009.1.2) | costume d'homme ; Robe d’empereur chinois (D 2009.1.2)
diadème ; diadème ; Diadème (2007.2.1)
diadème ; diadème ; Diadème (2007.2.1) | diadème ; diadème ; Diadème (2007.2.1)
Plaque de verre ; Lot ; Aladin ou la Lampe merveilleuse (1966.30.3)
Plaque de verre ; Lot ; Aladin ou la Lampe merveilleuse (1966.30.3) | Plaque de verre ; Lot ; Aladin ou la Lampe merveilleuse (1966.30.3)
Plaque de verre ; Lot ; Le Petit Chaperon rouge (1966.30.4)
Plaque de verre ; Lot ; Le Petit Chaperon rouge (1966.30.4) | Plaque de verre ; Lot ; Le Petit Chaperon rouge (1966.30.4)
Plaque de verre ; Lot (1966.30.1)
Plaque de verre ; Lot (1966.30.1) | Plaque de verre ; Lot (1966.30.1)
Plaque de verre ; Lot ; La Belle au bois dormant (1966.30.5)
Plaque de verre ; Lot ; La Belle au bois dormant (1966.30.5) | Plaque de verre ; Lot ; La Belle au bois dormant (1966.30.5)
Plaque de verre ; Lot (1966.30.6)
Plaque de verre ; Lot (1966.30.6) | Plaque de verre ; Lot (1966.30.6)