logo

Expositions virtuelles des Musées de la Région Centre

Voir le plan de l'exposition

Le commerce aux époques moderne et contemporaine

A la fin du XIIIe siècle, l’épopée asiatique de Marco Polo se présente elle-même comme une longue succession d’échanges. Durant ses seize années de voyage, le Vénitien établit en effet un véritable réseau commercial entre l’Orient et l’Occident. Les préoccupations commerciales constituent en effet souvent le principal motif de l’exploration : au début du XVe siècle, lorsqu’il initie les premières grandes expéditions maritimes, l’infant portugais Henri le Navigateur cherche avant tout à comprendre pourquoi les routes sahariennes de l’or se sont peu à peu détournées, depuis le milieu du XIVe siècle, du Maghreb où elles aboutissent pour se déporter vers l’Égypte. Dans l’Europe de la fin du Moyen Âge, de puissants marchands, tels Jacques Cœur, argentier du roi Charles VII à partir de 1438, se trouvent à la tête de vastes réseaux de comptoirs. Les missions d’exploration américaines débouchent elles-mêmes rapidement sur l’occupation de nouvelles terres et l’organisation du commerce triangulaire pour en permettre la mise en valeur.

Au XVIIe siècle, les grandes puissances européennes se tournent cette fois-ci vers l’Orient et l’on assiste à la mise en place des premières « Compagnies des Indes ». Cette orientation commerciale des expéditions se perpétue aux XIXe et XXe siècles avec le développement de l’automobile. À partir des années 1920, les constructeurs vont ainsi trouver dans les missions d’exploration un magnifique champ d’expérimentation pour asseoir la notoriété de leurs marques.

Maquette de sculpture (1885.5.1 ; 96 (Inventaire B); 851 (Inventaire E))
Maquette de sculpture (1885.5.1 ; 96 (Inventaire B); 851 (Inventaire E)) | Maquette de sculpture (1885.5.1 ; 96 (Inventaire B); 851 (Inventaire E))
plat majolique ; Plat décoratif avec reflets métalliques cuivrés (996.20.3)
plat majolique ; Plat décoratif avec reflets métalliques cuivrés (996.20.3) | plat majolique ; Plat décoratif avec reflets métalliques cuivrés (996.20.3)
Trébuchet de changeur ; Nécessaire de changeur. (2004.3.3 (1 à 15))
Trébuchet de changeur ; Nécessaire de changeur. (2004.3.3 (1 à 15)) | Trébuchet de changeur ; Nécessaire de changeur. (2004.3.3 (1 à 15))
soupière couverte sur plateau ; Soupière couverte sur plateau ; Soupière (913.2.1 (1 à 3) ; 183 (inventaire ancien du musée))
soupière couverte sur plateau ; Soupière couverte sur plateau ; Soupière (913.2.1 (1 à 3) ; 183 (inventaire ancien du musée)) | soupière couverte sur plateau ; Soupière couverte sur plateau ; Soupière (913.2.1 (1 à 3) ; 183 (inventaire ancien du musée))
Aiguière ; Aiguière polychrome du plateau (996.1.65 (1&2) ; 595 (ancienne liste de la manufacture)
65 (inventaire 1996))
Aiguière ; Aiguière polychrome du plateau (996.1.65 (1&2) ; 595 (ancienne liste de la manufacture) 65 (inventaire 1996)) | Aiguière ; Aiguière polychrome du plateau (996.1.65 (1&2) ; 595 (ancienne liste de la manufacture) 65 (inventaire 1996))
Potiche décorative chinoise ; Potiche chinoise ; Potiche en rose de Canton (918.1.1 (1 à 5) ; 267 (inventaire ancien du musée))
Potiche décorative chinoise ; Potiche chinoise ; Potiche en rose de Canton (918.1.1 (1 à 5) ; 267 (inventaire ancien du musée)) | Potiche décorative chinoise ; Potiche chinoise ; Potiche en rose de Canton (918.1.1 (1 à 5) ; 267 (inventaire ancien du musée))
service à thé ; Tête à tête ; Coffrets à thé (11.630.0 ; n°1320 (inv.1911))
service à thé ; Tête à tête ; Coffrets à thé (11.630.0 ; n°1320 (inv.1911)) | service à thé ; Tête à tête ; Coffrets à thé (11.630.0 ; n°1320 (inv.1911))
cabinet ; Cabinet portatif ; Cabinet japonais (11.202 ; n°86 (inv 1911))
cabinet ; Cabinet portatif ; Cabinet japonais (11.202 ; n°86 (inv 1911)) | cabinet ; Cabinet portatif ; Cabinet japonais (11.202 ; n°86 (inv 1911))