Musées du Parc naturel régional des Vosges du Nord
 
Numéro d'inventaire : 
FERRE_1999.0.496
Dénomination : 
Dimensions : 
H. 130 cm, l. 60 cm, L. 106 cm
Description en langage naturel : 
Presse pour lisser le linge. Machine composée d'un châssis sur lequel sont fixés deux rouleaux de bois, entre lesquels on passe le linge pour le lisser, le repasser. Le châssis se compose de deux pieds, plaques ajourées en fonte moulée disposées latéralement et reliées à leur base par deux barres. Ces pieds sont montés chacun sur deux roulettes métalliques. Ces plaques ajourées présentent un décor de deux dauphins se faisant face et formant un coeur en relevant la nageoire caudale. Leurs têtes sont surmontées d'une coquille. Ils enroulent chacun une fleur dans leur nageoire caudale. Ce motif est souligné par une frise de rinceaux. Au sommet des deux plaques formant le châssis, sont superposés transversalement deux rouleaux cylindriques en bois. Le rouleau inférieur est animé d'un mouvement de rotation par un engrenage cylindrique à denture droite. On imprime un mouvement de rotation à un premier pignon à l'aide d'une importante roue de manoeuvre munie d'une poignée revêtue de bois. Le premier pignon et la roue de manoeuvre sont fixés sur un axe traversant le cylindre inférieur. Le premier pignon entraîne une roue dentée fixée sur un axe piqué plus bas sur le châssis. Sur cet axe est également fixé un second pignon qui entraîne à son tour une roue dentée fixée sur l'axe traversant le rouleau inférieur animant alors ledit rouleau d'un mouvement de rotation. Ce système d'engrenage démultiplie le mouvement et produit une grande force avec moins d'effort. Il faut tourner 9 fois la roue de manoeuvre pour imprimer une rotation complète au rouleau en bois. Le rouleau supérieur est entraîné dans une rotation inverse, par frottement contre le rouleau inférieur. Les deux rouleaux sont fixes. Un mécanisme de frein assez sophistiqué permet de produire une plus grande résistance entre les deux rouleaux. Une barre métallique cintrée en "U" est fixée sur chaque face intérieure du châssis. Les jambes de ces "U" appuyant sur les côtés diamétralement opposés des deux tranches de chaque rouleau. Dans le creux des "U", située à la base du châssis est glissée une barre métallique transversale. Sur cette barre est fixée un ressort à lame voûtée vers le haut. superposée, fixée transversalement entre les deux parties du châssis lui faisant pendant, voûtée vers le bas, est fixée une barre cintrée de façon semi-elliptique. Cette barre est traversée latéralement par une vis munie d'une tête à volant. Lorsqu'on visse cette vis, elle s'appuie sur le ressort à lame. Par un effet non analysé, on observe alors une résistance entre les deux rouleaux, le mécanisme semblant jouer le rôle de frein. De part et d'autre du rouleau inférieur, sont disposées des tablettes en bois, permettant de positionner bien à plat, le linge à repasser. Placé sous les rouleaux, fortement incliné vers l'un des côtés, un petit bac en bois, percé d'une fente en façade, permet de recueillir et de diriger des résidus éventuels d'eau d'essorage.
Inscriptions - Marques : 
inscription
Précisions inscriptions : 
TRADE MARK/24 TAYLOR & WILSON 24 (2 fois sur le châssis) TRADE MARK/REGISTERED (2 fois sur le châssis)
Millésime de l'oeuvre : 
1850 entre ; 1925 et
Période (siècle ou millénaire) : 
Lieu de création : 
Utilisation - Fonction - Destination : 
Précisions sur l'utilisation : 
Repassage des draps
Période d'utilisation : 
Lieu d'utilisation : 
Millésime d'utilisation : 
1850 entre ; 1925 et
Auteur de l'image : 
Identifiant : 
3 587
www.parc-vosges-nord.fr Administration Ajouter ce site aux favoris Partenaires Crédits Mentions légales Plan du site flux RSS

Powered by WebMuseo