logo
Le Grand-Pressigny (37)

Musée départemental de la Préhistoire du Grand Pressigny

Bandeau d'illustration de l'espace WM : Musée départemental de la Préhistoire du Grand Pressigny

Collections de Préhistoire

Grande lame et nucléus « livre de beurre » ; © Hugo Maertens - Bruges ; © Hugo Maertens - Bruges ; © Musée départemental de la Préhistoire du Grand Pressigny
Grande lame et nucléus « livre de beurre »
Informations supplémentaires
© Hugo Maertens - Bruges ; © Musée départemental de la Préhistoire du Grand Pressigny
Moules à beurre en bois ; © Hugo Maertens - Bruges ; © Hugo Maertens - Bruges ; © Musée départemental de la Préhistoire du Grand Pressigny
Moules à beurre en bois
Informations supplémentaires
© Hugo Maertens - Bruges ; © Musée départemental de la Préhistoire du Grand Pressigny

Le silex du Grand-Pressigny à l'honneur

Conçu pour être un musée qui trouve sa pleine raison d'être au Grand-Pressigny, le musée met l'accent sur ce qui a fait l'originalité de la région pressignienne durant la Préhistoire et sa renommée depuis le 19e siècle : le silex dit du Grand-Pressigny, reconnaissable entre tous grâce à ses caractéristiques géologiques, morphologiques et pétrographiques très particulières et à ses modes d'exploitation par l'homme, entre 100 000 et 2000 ans avant notre ère.

Les caves lui sont consacrées et présentent ses caractéristiques et l'intelligence de l'homme qui, dès le Paléolithique moyen, avec l'homme de Néandertal, a su en comprendre et exploiter les particularités. Le "phénomène pressignien" de la fin du 3e millénaire y occupe bien sûr une place de choix. Ce phénomène est caractérisé par la production, selon des modalités techniques originales traduisant un savoir-faire de très haut niveau, de milliers de très longues lames en silex diffusées en grande quantité sur une vaste partie de l'Europe. Sont ainsi exposés les étapes de la fabrication des grandes lames destinées à devenir des outils et armes de prestige réservés à certains vivants et accompagnant certains défunts, l'ampleur de la production et le rayonnement des ateliers pressigniens. Cet artisanat spécifiquement tourangeau est replacé dans le contexte économique et social de la fin du Néolithique, quand le métal supplante définitivement le silex pour fabriquer armes et outils.

Légende des photos : Destinés à modeler des pains de beurre, les moules en bois se rencontrent dans toutes les campagnes jusqu'aux débuts du 20e siècle. De contenances variées mais le plus souvent d'une livre, ils s'ouvraient sur un petit côté pour démouler le beurre lors de sa vente. Les parois internes crénelées et les traces de la spatule qui servait à lisser la surface du beurre sont à l'origine du nom livres de beurre donné aux nucléus qui résultent du débitage des longues lames en silex qui font la célébrité de la région du Grand-Pressigny (© H. Maertens).

Le conservateur

Nucléus à lames (2009.001.0001)
Nucléus à lames (2009.001.0001) | Nucléus à lames (2009.001.0001)
Objet d'art mobilier (2008.001.0001)
Objet d'art mobilier (2008.001.0001) | Objet d'art mobilier (2008.001.0001)
Vase néolithique
Vase (2008.014.0001) | Vase (2008.014.0001)
Poignard (2005.001.0001)
Poignard (2005.001.0001) | Poignard (2005.001.0001)
Biface (2011.010.0006)
Biface (2011.010.0006) | Biface (2011.010.0006)

Les grandes lames

Illustration

Les grandes lames en silex représentent la plus belle expression du savoir-faire des maîtres-tailleurs pressigniens, entre 2850 et 2450 avant notre ère. Au moment où apparaît la métallurgie du cuivre, les tailleurs de silex, confrontés à la concurrence, donnent le meilleur d’eux-mêmes.