Le Musée de l'Image | ville d’Épinal

Les premières images imprimées à Épinal

détail d'une frise des douze apôtres de Jean-Charles Didier ; © H. Rouyer ; © Musée de l'Image | Ville d'Épinal
détail d'une frise des douze apôtres de Jean-Charles Didier
Informations supplémentaires
© H. Rouyer ; © Musée de l'Image | Ville d'Épinal

L’histoire de l’image imprimée est indissociable de celle du bois gravé et elle débute à Épinal, comme dans beaucoup d’autres villes, avec la fabrication des cartes à jouer. Le duc de Lorraine, Charles III, accorde en 1599, le privilège d’établir des fabriques de cartes à jouer, à la condition que ces cartes seront et devront estre aussy belles et bonnes que celles qui se font à lion soubz le nom de Cathelin Geoffroy et que les papiers employés soient ceux des papelliers de nos païs. Jean Hémau, le premier cartier installé à Épinal au début du 17e siècle et ses descendants, la dynastie des Gérard, établissent la renommée de la ville grâce à la qualité de leurs cartes à jouer.

Parallèlement, l’activité de dominotier prend un essor considérable au 18e siècle.

Le dominotier fabrique des papiers de décoration – des dominos. Comme le cartier, il utilise le bois gravé pour imprimer le motif souvent végétal ou géométrique… qu’il colorie ensuite au pochoir. Ce papier sert à recouvrir les registres administratifs de comptes ou de sentences mais aussi les almanachs, recueils de Noëls et autres petits livres de colportage. Il orne l’intérieur des reliures en cuir des ouvrages précieux, garnit des boîtes ou des coffrets, habille les murs et c’est alors l’ancêtre de notre papier-peint. Au 17ème siècle, le dominotier imprime aussi des feuilles à sujets religieux, un domino parmi d’autres pour le décor des intérieurs. Ces feuilles représentent le plus souvent des saints locaux populaires ou des vierges de pèlerinage et elles participent à l’éducation religieuse de la population.

À Épinal, les ateliers de dominotier sont tenus par les imprimeurs et aussi les fabricants de cartes à jouer dont l’activité principale ne suffit pas à leurs revenus.

 

Claude Cardinet le premier "imagier"
Les premières images, disons plus exactement les premiers dominos à sujets religieux, sont imprimés par Claude Cardinet. En 1658, il installe à Épinal un atelier d’imprimeur et édite surtout des livres populaires tirés de la bibliothèque bleue. Il tient aussi une librairie, un atelier de reliure et fabrique de la dominoterie. Il fournit à la Ville ses livres de comptes, des rames de papier, relie les registres… Il emploie également un graveur sur bois, indispensable pour l’illustration des livres et la réalisation de la dominoterie. De son atelier, sortent les plus anciennes images faites à Épinal autour de 1664 et retrouvées dans les couvertures des comptes de la Ville.

 

Bouchard succède à Cardinet
Cardinet décède en 1693 et l’imprimerie typographique est vendue à Jean-Louis Bouchard, fils d’un libraire nancéen. Pour favoriser son installation, Bouchard demande aux gouverneurs de la Ville d’être dispensé pour 6 ans de toutes tailles et du logement des gens de guerre, à charge pour lui d’imprimer les billets de logement, ordonnances de police… Apparemment, il maintient le petit atelier de gravure sur bois puisqu’une image de la sainte Famille portant sa raison sociale nous est parvenue, retrouvée dans un registre de comptes de la Ville de l’année 1695.

 

Vatot, imprimeur rue du Pont
Jean-Nicolas Vatot (1705, Nancy - 1792, Epinal) imprimeur et marchand libraire dès 1731, rue du Pont (rue du 170e RI aujourd’hui), est également équipé d’un petit atelier de gravures en bois pour domino, grand images dominauté, petit images dominauté. Dans cet atelier, il fabrique du papier peint, pour recouvrir notamment les murs des chambres de la nouvelle caserne en 1767. De ses images, seul le cantique spirituel A la louange du Très-saint sacrement de l’autel est conservé au MuCEM.

 

Jean-Jacques Lambelet
Originaire d’Annecy, Lambelet s’est installé à Épinal en 1744 après avoir acquis le fonds d’imprimerie de Marulier. Il semble produire beaucoup d’ouvrages de la bibliothèque bleue et des livres de piété. Une Oraison à Notre-Dame de Consolation proche la Ville d’Epinal illustrée d’une petite Vierge à l’enfant est conservée au Musée de l’Image et procure, à qui la récite avec dévotion, jusqu’à 40 jours d’indulgence…

 

Claude-Anselme Dumoulin
En 1749, Dumoulin établit un atelier d’imprimeur et sa boutique de libraire qu’il tiendra jusqu’à sa mort en 1763. Il obtient plusieurs privilèges qui le confortent sur la place : imprimeur de l’Evêché de Toul, du Collège d’Épinal et d’autres services publics. Il produit surtout des ouvrages classiques et religieux. De son imprimerie sort également un cantique spirituel A la loüange de la glorieuse Sainte Anne, retrouvé dans un registre des archives municipales de Mulhouse.

 

Joubert cartier et dominotier
De Dominique Joubert (1713-1770), un cousin de la famille Pellerin des cartiers spinaliens, le Musée de l’Image conserve un papier dominoté bleu à motifs géométriques de type marqueterie. Il porte en marge l’inscription [C]E FAIT ET CE VEND CHEZ D. JOUBERT CARTIER A EPINAL.

 

Jean-Charles Didier cartier et dominotier
La production de Jean-Charles Didier (1734-1772, Épinal) est celle qui nous est la mieux connue aujourd’hui. Installé dans le quartier du Boudiou, l’atelier compte en 1772, quarante-sept rames[1] de petites images, vingt-trois rames de grandes, quarante autres rames de petites, deux autres de grandes, une rame non peinte, cent huit rames de papier de tapisserie, cinquante-six rames de papier double C[2], un vieux coffre en bois de sapin dans lequel il est trouvé cent moules d’images. Ces moules ou bois gravés donnent une idée de l'importance de son catalogue.

De J.-C. Didier, nous connaissons des cantiques spirituels en l’honneur de Notre-Dame des Hermites au Musée de l'Image, de sainte Anne ou de sainte Jeanne, et un Saint Nicola au MuCEM. L’esthétique commune des trois feuilles intitulées Die h. Jungfrau Maria zu Lorrettan, O crux ave spes unica, Loué adoré soit le Très St Sacrement de l’autel évoque la possible influence des images éditées à Orléans. Enfin, nous connaissons également trois frises aux douze apôtres, conçues pour orner les tours de lit.

Jean-Charles Didier réalisait aussi du papier dominoté. Trois fragments différents sont conservés au Musée de l’image. Les motifs floraux bleus ou bleus et jaunes s’inspirent cette fois de ceux des toiles de Jouy à la mode à la fin du 18e siècle.

 

Antoine Raguin fabricant de papier peint
Antoine Raguin (1756-1841, Epinal) est le gendre de Jean-Charles Didier. D'abord « chamoiseur », il met en place une petite fabrique de papier peint rue Rualménil en 1793. Les images religieuses signées de Raguin, sont des retirages probables des bois de Jean-Charles Didier son beau-père. Lorsque Antoine Raguin décède en 1841, sa fille Anne continue à diriger la fabrique jusque dans les années 1850.

 

La fabrication de papier dominoté évolue très vite au 18e siècle, cédant le pas au papier peint qui se démocratise. Au 19e siècle, les fabriques de papier peint se multiplient indépendamment de l'imagerie ou de l'imprimerie mais profitant certainement du savoir-faire existant, d'une main d'œuvre qualifiée. Le changement de régime contribue à modifier le paysage économique de la ville et désormais, l’opportunisme et l’habileté seront déterminants. Deux qualités que l’on retrouve chez Jean-Charles Pellerin, le père de « l’image d’Épinal »…

 

par Anne Cablé

 


[1] une rame comprend 500 feuilles de papier et une main 25 feuilles

[2] il s’agit de papier chiffon portant le filigrane du double C, marque de la papeterie de Docelles.

Crucifixion aux instruments de la Passion (titre factice)
Crucifixion aux instruments de la Passion (titre factice) | Crucifixion aux instruments de la Passion (titre factice)
SANCTE NICOLAE, / ORA PRO NOBIS. (titre inscrit)
SANCTE NICOLAE, / ORA PRO NOBIS. (titre inscrit) | SANCTE NICOLAE, / ORA PRO NOBIS. (titre inscrit)
LA SAINTE TRINITE ET LA SAINTE FAMILLE (titre inscrit)
LA SAINTE TRINITE ET LA SAINTE FAMILLE (titre inscrit) | LA SAINTE TRINITE ET LA SAINTE FAMILLE (titre inscrit)
ORAISON / A NOTRE-DAME DE CONSOLATION, / PROCHE LA VILLE D'EPINAL. (titre inscrit)
ORAISON / A NOTRE-DAME DE CONSOLATION, / PROCHE LA VILLE D'EPINAL. (titre inscrit) | ORAISON / A NOTRE-DAME DE CONSOLATION, / PROCHE LA VILLE D'EPINAL. (titre inscrit)
papier dominoté bleu à fleurs et losanges (titre factice)
papier dominoté bleu à fleurs et losanges (titre factice) | papier dominoté bleu à fleurs et losanges (titre factice)
dominoterie à décor floral (titre factice)
dominoterie à décor floral (titre factice) | dominoterie à décor floral (titre factice)
Dominoterie à décor floral (titre factice)
Dominoterie à décor floral (titre factice) | Dominoterie à décor floral (titre factice)
dominoterie à décor floral (titre factice)
dominoterie à décor floral (titre factice) | dominoterie à décor floral (titre factice)
CANTIQUE SPIRITUEL / A l'honneur de NOTRE-DAME des HERMITES, Sur l'air : chantez, &c.. (titre inscrit)
CANTIQUE SPIRITUEL / A l'honneur de NOTRE-DAME des HERMITES, Sur l'air : chantez, &c.. (titre inscrit) | CANTIQUE SPIRITUEL / A l'honneur de NOTRE-DAME des HERMITES, Sur l'air : chantez, &c.. (titre inscrit)
Die H. Jungfrau Maria zu Lorrettan / CONSOLATRIX . AFFLIKTORUM . ORA. PRONOBIS (titre inscrit)
Die H. Jungfrau Maria zu Lorrettan / CONSOLATRIX . AFFLIKTORUM . ORA. PRONOBIS (titre inscrit) | Die H. Jungfrau Maria zu Lorrettan / CONSOLATRIX . AFFLIKTORUM . ORA. PRONOBIS (titre inscrit)
Frise des douze apôtres (titre factice)
Frise des douze apôtres (titre factice) | Frise des douze apôtres (titre factice)
Frise des douze apôtres (titre factice)
Frise des douze apôtres (titre factice) | Frise des douze apôtres (titre factice)
Frise des douze apôtres (titre factice)
Frise des douze apôtres (titre factice) | Frise des douze apôtres (titre factice)
Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice)
Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice) | Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice)
Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice)
Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice) | Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice)
Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice)
Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice) | Fragment d'une Frise des douze apôtres (titre factice)
CANTIQUE SPIRITUEL,/ Sur l' Air : Quand le péril est agréable. (titre inscrit)
CANTIQUE SPIRITUEL,/ Sur l' Air : Quand le péril est agréable. (titre inscrit) | CANTIQUE SPIRITUEL,/ Sur l' Air : Quand le péril est agréable. (titre inscrit)
CANTIQUE SPIRITUEL, / Sur différens Airs. / STE. CATHERINE (titre inscrit)
CANTIQUE SPIRITUEL, / Sur différens Airs. / STE. CATHERINE (titre inscrit) | CANTIQUE SPIRITUEL, / Sur différens Airs. / STE. CATHERINE (titre inscrit)
CANTIQUE SPIRITUEL, / Sur différens Airs. (titre inscrit)
CANTIQUE SPIRITUEL, / Sur différens Airs. (titre inscrit) | CANTIQUE SPIRITUEL, / Sur différens Airs. (titre inscrit)
Crucifixion aux instruments de la Passion (titre factice)
Crucifixion aux instruments de la Passion (titre factice) | Crucifixion aux instruments de la Passion (titre factice)