Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : A. Vaquero
 

Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
  • < Accueil
  • Collections
  • Acquisitions >
 
 
PARTAGER  

Acquisition d'une plaque gravée d'après Léon Bonnat

Dernière mise à jour : 14/07/2016
Léopold Massard d'après Léon Bonnat, "Portrait de Ferdinand de Lesseps", plaque gravée ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : A. Vaquero
Léopold Massard d'après Léon Bonnat, "Portrait de Ferdinand de Lesseps", plaque gravée
Informations supplémentaires
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : A. Vaquero

La plaque gravée dont le musée a fait l’acquisition auprès d'un particulier est en relation avec le portrait de Ferdinand de Lesseps peint par Léon Bonnat en 1878. On connaît également une autre planche d’après ce tableau, reproduisant une gravure par Maurice Vallette (1852-1880) publiée dans Le Monde illustré en 1879.

Bonnat portraitura l’homme du Canal de Suez par deux fois. Le comte de Lesseps était né à Versailles le 19 novembre 1805, et mourut à La Chênaie (Indre) le 7 décembre 1894. Le portrait fut présenté à l’Exposition du Cercle de l’Union artistique, place Vendôme. L’artiste s’y souvient de la pose du Portrait de Tocqueville par Théodore Chassériau (1850, huile sur toile, 163 x 160 cm, Versailles, musée national du château). Le tableau appartient aujourd’hui à l’Association du souvenir de Ferdinand de Lesseps et du Canal de Suez.

L’œuvre fut diffusée par la photographie. À partir des années 1870, la reproduction photographique d’œuvres d’art était en effet devenue le fer de lance de la maison Braun, pour laquelle Adolphe Braun utilisait le procédé de tirage au charbon, puis la photoglyptie (ou procédé Woodbury) et la phototypie à partir de 1876. La plaque correspond exactement aux dimensions de la photographie Braun, dont un exemplaire est conservé au musée.

Cette plaque gravée et le portrait qu’elle reproduit rappellent les liens qui unissent la famille de Lesseps et Bayonne depuis le XVe siècle (les Lesseps descendent en effet d'une vieille lignée de gentilshommes bayonnais).

Son acquisition permet de compléter les collections du musée et d’envisager une confrontation future avec estampes et photographies afin d’expliquer au visiteur les modes de diffusion de l’art de Léon Bonnat, et notamment des grands portraits qui firent son succès.