La Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent détient un fonds de poupées de papier dites Paper dolls, que le couturier Yves Saint Laurent a créées entre 1953 et 1955.

Ce fonds est composé de :
- 11 Paper dolls
- 443 vêtements
- 105 accessoires
- 7 patrons
- 2 programmes de collection

EN SAVOIR PLUS

Les Paper dolls
Le jeune Yves Mathieu Saint Laurent a découpé dans des magazines de mode de l'époque des silhouettes de mannequins-vedettes et les a collées sur du carton afin de les rigidifier.
Le fonds possède 11 Paper dolls, toutes différentes par leur pose, leur visage et leur coiffure. Parmi ces 11 poupées, 5 ont des prénoms (Bettina, Suzy, Véra, Ivy et Florence).

La garde-robe des Paper dolls
Chacune des 11 Paper dolls possède sa propre garde-robe.
Chaque garde-robe est plus ou moins fournie ( de 1 à 110 modèles). Les vêtements sont adapatés à la silhouette de chaque poupée et tiennent grâce à de petites languettes rabattables.
Une grande partie des modèles portent des noms poétiques, exotiques, plein d'humour et de fraîcheur : "Nightingale", "Les Antilles", "Ciel de Paris", "Madison Square", "Carambolage", "Sarbacane", "Scotland Yard"...

A noter :
Parmi les 443 vêtements du fonds, 66 modèles n'appartiennent à aucune des 11 poupées. Ces 66 modèles forment 8 collections, ce qui nous laisse penser qu'Yves Saint Laurent avait créé 8 autres Paper dolls, qui sont absentes de notre fonds.

Les patrons de Paper dolls
Afin de pouvoir découper les vêtements à la forme exacte de sa poupée-mannequin, Yves Saint Laurent a utilisé un "patron" qui reprend la silhouette de chacune. Il nous reste dans ce fonds 7 modèles de patron.

Les accessoires des Paper dolls
Le fonds en compte 105 au total : chapeaux, coiffes, lunettes, cols, gants, fleurs, sacs, ceintures et parapluies. Ces accesssoires sont assortis aux tenues qu'ils accompagnent.

Les programmes de collection
Yves Saint Laurent a créé deux collections de papier "imaginaires" titrées "Automne-hiver 1953" et "Automne-hiver 1954". Chacune est accompagnée d'un programme de collection énumérant les noms des modèles selon leur ordre de passage pour un défilé rêvé.

Les techniques employées
Si les poupées-mannequins sont en papier magazine renforcé sur carton, les vêtements et accessoires sont réalisés sur papier Canson®. Pour les imprimés et les effets de matière Yves Saint Laurent utilise la gouache, l'aquarelle et l'encre. Pour la fourrure et certains imprimés dont le rendu est difficille à reproduire en dessin, il découpe directement dans les pages de magazine la matière qui l'intéresse.

Yves Saint Laurent et ses Paper dolls, Paris, 1957

Photographie de François Pagès

©François Pagès / Paris Match / Scoop

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent  |  Mentions légales  |  Solution WebMuséo ® par   A&A Partners | Photogravure Studio Point4 Paris | Administration

Logo de la Fondation

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent

Logo de la Fondation